Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 février 2009

Skins, enfin !

Ce matin au boulot, la Poste est venue m'apporter en beau cadeau en provenance d'Angleterre : les DVD de Skins, saison 2.

skins2.jpg

Autant je me demande aujourd'hui ce qui m'a pris tant de temps pour finir la saison 1 - entre décembre 2007 et dimanche dernier pour neuf pauvres épisodes ! - autant j'ai un peu peur de réitérer la chose.

La pochette du DVD a un côté sinistre, là où mon coffret de la saison 1 est rose et bleu. Ça aurait pu tenir à la différence version française/version anglaise mais - hop, un petit tour sur Amazon.co.uk ! - non. (C'est d'ailleurs très drôle de constater sur le DVD que cette série ado est interdite en Angleterre aux moins de 18 ans !) Là où visuellement, la saison 1 jouait sur le côté trash, la saison 2 fait beaucoup plus sérieuse. Dirais-je "adulte" ?

Alors oui, ça me paraît logique, ce côté "passage à l'âge adulte", mais les adultes, dans Skins, c'est pas trop ça... Et si je ne porte pas Tony dans mon coeur (la fin de la saison 1 a quand même tempéré mon opinion sur lui, j'étais presque chagrinée qu'il se prenne un bus dans la gueule), son passage de "air diabolique" (saison 1) à "air dépressif" (saison 2) n'est pas pour me réjouir. Anwar a un peu le même air, et plus sa tête d'ahuri. Chris ne semble même pas défoncé, Cassie fait saine d'esprit et Maxxie a perdu tout son côté lumineux. J'veux pas faire ma geignarde, mais j'ai un peu l'impression que je vais pas rigoler. D'autant que tous ceux à qui je dis que je vais entamer la saison 2 prennent un air compatissant. Aïe.

Écrit par Saru dans This is England | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : skins

31 janvier 2009

Phoo Action

Bon, j'ai regardé le nouveau pilote de Being Human. Juste un peu frustrée qu'on nous zappe la rencontre Mitchell/George avec Annie mais sinon c'était sympa, et j'aime même mieux le nouveau Mitchell. Mais en fait on s'en fout.

Parce que regarder Being Human, ça m'a fait penser à l'autre pilote "à l'essai" qu'avait diffusé BBC3 à l'époque : Phoo Action. J'avais trouvé ça trop chouette : c'était complètement n'importe quoi, c'était tout coloré, c'était en gros vraiment fun ! Et voilà que j'apprends, après tout le monde, que la série a été annulée. Et ça c'est vraiment pas fun.

Phooaction.jpg

19 février 2008

Jekyll

33ffb9075d82e2a15e52ccc72919708d.jpg

Ben voilà, je me retrouve bête. Je me retrouve devant mon écran d'ordinateur, les doigts sur mon clavier, avec l'envie démesurée de vous pousser à voir, si ce n'est pas déjà fait, cette fabuleuse série qu'est Jekyll, et les seuls mots qui me viennent sont ceux-là : Regardez Jekyll

De toute façon, est-ce que tout le monde ne vous a pas déjà dit que c'était une série à ne pas manquer ? Est-ce que tout le monde ne vous en a pas déjà vanté, avec assurément de meilleurs mots que les miens, les acteurs, l'intrigue, la construction des épisodes, l'humour... and so on ?

Eh bien voilà, tout ce qu'on vous a dit sur Jekyll est vrai : c'est une série tout simplement brillante. 

Écrit par Saru dans This is England | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jekyll

16 décembre 2007

Pour une dose de Doctor Who...

Le compte à rebours du site officiel est formel ; il ne reste plus que 9 jours avant l'épisode spécial Noël de Doctor Who. En attendant, je soigne ma dépendance à l'Angleterre et au voyage dans le temps avec Life on Mars, remède très agréable. L'Angleterre de 1973, on peut faire pire, comme destination : la musique est irrésistible, la mode aussi. Alors quand la série se permet une référence whosienne, dans le 1x05, je ne peux pas m'empêcher de chouiner !

d6a64ebea0ea102731f9c06066f7c275.jpg Sam : So, how you been ? 
Annie : OK. You ?
- Yeah, good.
- No more funny stuff ?
- "Funny stuff" ?
- You know, the whole... time-travel, out-of body experience thing.
- Well, I went to see Doctor Who, and he prescribed me some pills, so...

Ce qui est génial, c'est que c'est une des seules "blagues culturelles" de Sam qui fait mouche. Ce qui est génial, c'est que Sam a beau avoir l'impression d'être sur une autre planète, c'est une planète où, comme sur la sienne, dans l'Angleterre de 2006, Doctor Who est diffusé à la télé. Ce qui est génial, c'est que John Simm a joué/jouera dans Doctor Who...

Écrit par Saru dans This is England | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : life on mars