Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 août 2012

Sur écoute | Petit à petit, j'avance

Elle apparaît très peu sur ce blog mais ce n'est pas par manque d'amour ; il est tellement plus facile de fantasmer sur Harvey Specter que de s'exprimer sur la douleur de Baltimore. Malgré les apparences, donc, je me suis véritablement engagée avec Sur écoute cette année et, petit à petit, j'avance.

Je crois bien que je regarde la quatrième saison la peur au ventre. Rien n'était facile, les saisons précédentes, mais regarder évoluer ces gamins à l'avenir a priori tout tracé est encore moins évident. Pourtant, malgré son sujet, malgré son intensité, Sur écoute n'est pas une série pesante, et il y a beaucoup de moments extrêmement drôles – la scène d'entrée de la saison est à ce titre carrément brillante. Mais, neuvième épisode, dernière scène, j'ai craqué. La dernière fois que la série m'avait autant touchée, c'était avec D'Angelo, et me voilà donc à nouveau le cœur brisé, devant la même problématique : vers qui peuvent se tourner les gamins sans espoir de Baltimore ?

1806375684.jpg

2978162481.jpg

743536580.jpg

Écrit par Saru dans Scènes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sur écoute

02 janvier 2012

Personnages masculins de 2011 | #3 D'Angelo Barksdale

2829538356.jpg

D'Angelo Barksdale n'est pas un personnage de 2011. Et même pas forcément mon personnage masculin préféré dans Sur écoute. Et Sur écoute n'est d'ailleurs pas vraiment le genre de série qui se prête à ce type de classement. Mais D'Angelo Barksdale est représentatif de la claque que m'a mise cette série cette année.

On le rencontre en tout début de saison 1, la série s'ouvre sur son procès pour meurtre. Procès truqué, il est acquitté. On le rencontre arrogant, sourire satisfait sur le visage, je l'ai détesté tout de suite. Et puis... Et puis, tout simplement, la grandeur de Sur écoute : je me rappelle très précisément du moment où, interloquée, je me suis rendue compte que je commençais à m'attacher à lui. Troisième épisode, scène d'anthologie, où il apprend les échecs à des gamins. "The King stay the King" : dialogues énormes, je pense que ces scènes dans la cour de la cité resteront parmi mes préférées.

Dernier épisode de la première saison, cette scène incroyable me touche en plein cœur :

"Vous comprenez pas. Vous pigez pas. On grandit dans cette merde. Mon grand-père, c'était Butch Stamford. Vous savez qui c'était, Butch Stamford ? Toute ma famille, mon père, mes oncles, mes cousins, c'est notre boulot. On vit dans cette merde jusqu'à ce qu'on respire plus. Je vous jure, j'ai fait huit mois de taule, et j'étais plus libre derrière les barreaux que chez moi."

Difficile de croire que c'est bien le même petit dealer minable que je détestais en début de saison. Difficile ? Non, je m'incline, vous aviez tous raison pour Sur écoute.

Écrit par Saru dans Personnages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sur écoute

08 novembre 2010

30 Day T.V Meme - Day 25

Une série que je prévois de regarder (ancienne ou récente).

Wow, la liste est longue. Longue de toutes ces séries dont j'entends le plus grand bien depuis des siècles sans jamais prendre le temps de m'y mettre. Alors que j'ai les coffrets en ma possession. Cf. mon intégrale Six Feet Under. Alors que je pourrais facilement emprunter les intégrales d'amis bienveillants. Cf. Les Sopranos, The Shield, etc. Dans la catégorie "récents", il y a Boardwalk Empire.

Mais je pense que c'est à Sur écoute que je m'attaquerai en premier.

2810170956.jpg

Écrit par Saru dans Meme | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sur écoute