Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 janvier 2010

2009, c'était quoi ?

C'est étrange, mais j'aime les bilans. C'est étrange parce que je suis en fait allergique à tout ce qui est bien ordonné. Je n'aime pas regarder deux épisodes d'une même série à la suite, j'aime commencer mais pas finir, j'aime l'anarchie. Mais il faut croire que j'ai de temps en temps besoin de me poser. Et les bilans, ceux des autres, je crois que ça m'aide à voir ce que j'ai loupé dans l'année. Ça m'aide à prendre des bonnes résolutions, pour mieux partir en vrille après. Alors allons-y ! (Oh, Ten... :'()

allonsy.jpg

Alors cette année, c'était pas brillant. 30 articles, j'ai compté. Ça fait 2,5 par mois. Enfin, ça ferait, si je n'avais pas été complètement absente entre avril et août :
- 9 articles en janvier
- 2 en février
- 2 en mars
- 2 en avril
- 8 en août
- 3 en septembre
- 1 en octobre
- 1 en novembre
- 2 en décembre
On peut lire ces chiffres de la façon suivante : au début de l'année, j'étais pleine de bonne volonté, bonne volonté qui s'est émoussée par la suite. En août, retour à bloc, puisque j'ai une obsession, Alexander "Eric" Skarsgård. Obsession intense mais brève.
Mais que je vous avoue : 2009 n'a pas été brillante, mais j'avais en fait écrit encore moins d'articles en 2008 (23 !), alors on peut dire que je suis en progression ! D'ailleurs, malgré mes irrégularités, il y a encore plein de monde qui lit mon blog, fou ! Je ne vous le dis jamais, mais je vous aime !

Il y a un an, je m'étais aussi essayé à un pseudo-bilan et j'avais émis quelques souhaits :

- je souhaite que la qualité des épisodes de Doctor Who compense la (non-)quantité,
De ce point de vue-là, j'ai été déçue. Ce qui fait la qualité de Doctor Who, c'est notamment son écriture sur le long-terme, ce qu'on n'a pas vraiment eu cette année. L'épisode de Pâques était très divertissant, j'ai beaucoup aimé celui de novembre, mais les deux derniers specials n'ont pas vraiment été à la hauteur.

- j'aimerais que l'épisode spécial de Gokusen 3 soit bon et/ou centré sur Kazama,
Oh la la, j'ai dit tout le mal que j'en pensais ici.

- je voudrais arrêter le temps pour pouvoir à la fois me refaire ce que j'ai déjà vu (Dark Angel, Sex & the city, Gokusen 2, Gilmore Girls...), combler mes lacunes (Six Feet Under, Sur écoute, Twin Peaks...), continuer l'innombrable quantité de séries que j'ai commencées (Merlin, The OC, Friday Night Lights, Rookies, The Sarah Connor Chronicles...) et entamer du nouveau (Dollhouse, True Blood, Kami no Shizuku...).
Je n'ai pratiquement rien revu, je n'ai comblé aucune lacune, mais j'ai fini pas mal de séries commencées, et j'ai évidemment entamé du nouveau. Donc tout à refaire. Enfin, à refinir.

Et aussi : Dieu des séries, s'il vous plaît, faites qu'Akanishi Jin ait un drama cette année. Il ne le mérite peut-être pas, mais moi si. Non ?
Eh bien, je n'ai jamais aussi peu pensé à Akanishi Jin que cette année. (Sauf, évidemment, quand... merci Tite Souris !) Tant mieux pour moi, puisqu'il n'a apparemment pas eu de nouveau drama.

Sinon, il est où, le vrai bilan où je parle de mes coups de coeur de l'année ? Euh... demain, peut-être, laissez-moi rassembler mes souvenirs. D'ailleurs, pour m'y aider, on avait décidé début 2009 avec deux copines de réaliser un calendrier pour nous aider à nous souvenir de ce qui marquerait notre année. Voici les mois qui m'ont été dévolu :

janvier09.jpg

 

J'ai commencé l'année en rattrapant mon retard sur Supernatural, j'en étais à la saison 2. C'est au mois de janvier que mon amour pour cette série a été le plus fort, avec le final de la saison 2. Depuis, je continue de la regarder avec plaisir, mais plus jamais avec la même implication.

 

 

avril09.jpg

 

En avril se terminait The Sarah Connor Chronicles, à mon plus grand désespoir. OK, peut-être pas désespoir, mais, vraiment, vu la façon méga-prometteuse dont elle s'est terminée, l'annulation de cette série est vraiment du gâchis. Ça méritait un hommage.

 

 

juillet09.jpg

En juillet, je découvre Jackson Rathbone dans Twilight. Je me passionne pour sa musique et son groupe, les 100 Monkeys et, pour ce qui nous intéresse ici, je revisionne ses épisodes dans The OC et regarde même un épisode d'Esprits Criminels avec lui.

 

septembre09.jpg

 

Septembre marque le retour de Big Bang Theory - ô Sheldon ! La seule série que j'aurais suivi toutes les semaines depuis la rentrée télévisuelle.

 

 

 

novembre09.jpg

 

Et en novembre, je découvre ce dont je parlerais sûrement demain comme de mon coup de coeur de l'année, la série You're Beautiful. Et son magnifique acteur principal, Jang Geun Suk.

25 octobre 2009

Ma semaine télévisuelle

Bon, en attendant The Waters of Mars, qu'est-ce qu'on a à se mettre sous la dent ?

Je n'ai pas commencé beaucoup de nouvelles choses cette saison, mais j'ai l'impression que mon planning est suffisamment chargé comme ça. En plus, j'ai toujours une tonne de trucs à finir et à rattraper. Et j'aimerais bien me remettre à la télé japonaise ou coréenne...

 

lundi.jpg

La série que j'attends avec le plus d'impatience chaque semaine, c'est bien sûr The Big Bang Theory. Aucune série ne m'a jamais fait autant rire. J'en suis pratiquement à regarder deux fois de suite l'épisode hebdomadaire tellement c'est trop bon et trop court. (J'ai récemment converti une collègue, on discutait enthousiastement de la série et je dis qu'à certains moments, la geek que je suis s'y reconnaît. Elle me réplique : "ah oui, j'osais pas te le dire, mais Sheldon me fait trop penser à toi". OK. Elle a beau me dire que c'est son personnage préféré, je ne suis pas certaine de me sentir flattée.)

Je continue à suivre How I Met Your Mother, par habitude. Et parce que c'est légèrement fun. Mais franchement,  la magie s'est envolée.

mercredi.jpg

Glee, c'est toujours aussi fun. Certaines intrigues sont limite, je ne porte pas Will dans mon coeur, mais c'est toujours bien barré, et il y a Sue.

jeudi.jpg

Oui, Supernatural, obviously. Cette série ne m'a jamais rendue dingue, mais je la suis toujours avec plaisir, elle est constante en qualité. J'avoue être sceptique face aux derniers rebondissements - je suis sceptique depuis le début de la saison 4 - mais chaque épisode est bien construit, fun, et elle me manquera quand elle sera terminée.

Et The Vampire Diaries, oui, incroyable. Je crois que je peux décerner à cette série le prix du plus mauvais pilote de mon histoire télévisuelle. C'est en lisant la chronique de Blackie chez Perdusa que j'ai décidé de tenter le deuxième épisode. Dans lequel tout n'était plus si insupportable. Dans lequel Stephan n'était plus si moche et presque touchant. Dans lequel Damon n'était plus si moche et en fait assez fun. Dans lequel l'héroïne est en fait plutôt intelligente. Dans lequel tout n'est pas si cliché. Alors j'ai regardé le troisième épisode, puis le quatrième, et je suis arrivée facilement au sixième. Je suis The Vampire Diaries, et c'est même pas un guilty pleasure. Incroyable, je sais.*

Et je continue Bones, la seule série policière qui arrive à ne pas me lasser et dont j'accroche vraiment aux personnages.

vendredi.jpg

Smallville et moi, on a des hauts et des bas. Pour ce début de saison, il y a du Loïs et Clark, et ça me suffit. Qu'on ait ruiné le personnage d'Oliver, je m'en fous. Que le rôle de Callum Blum risque de ruiner mon amour pour cet acteur, je m'en fous. Loïs, Clark, ça me suffit. Pour l'instant.

Je continue Dollhouse, sans grande conviction. Parce que l'épisode non diffusé de la saison dernière m'avait complètement enthousiasmée et que je sais qu'il y a du bon dans cette série. Que je veux voir plus de Whiskey. Que j'ai de l'espoir.

samedi.jpg

Merlin, c'est fun. Du bon divertissement, c'est tout ce que j'en attends.

dimanche.jpg

Plus qu'un épisode d'Emma. Adaptation d'Austen qui m'enthousiasmait assez, au début. Assez pour me faire lire le bouquin, et maintenant je vois tous les défauts de l'adaptation. Mais Knightley est très charmant, et la série est jolie.

Le week-end est donc britannique. J'avais commencé Trinity parce que c'était une série anglaise, et je continue parce que... bon, si on doit désigner une de ces séries comme guilty pleasure, ce sera celle-là. Parce que je ne sais toujours pas pourquoi je regarde. Cette série, c'est n'importe quoi.

11 septembre 2009

Début de saison CW

Je sais, je sais, je sais, j'ai bafoué la promesse que je m'étais faite, mais c'est plus fort que moi : le nouveau m'attire, le vieux me lasse. Alors au lieu de finir Friday Night Lights, Lost, Skins, House, Dexter, The Mentalist et j'en passe (et au lieu de prendre part à la feria), je me suis fait une soirée CW, et entamé deux nouvelles séries. Enfin, "entamé", c'est vite dit.

Bon, évidemment, j'ai aussi repris la route avec les Winchester. Contente de les retrouver, même s'ils ne sont pas au meilleur de leur forme. Leur "number one fan" m'a fait beaucoup rire, et Castiel... ah, Castiel...

Mais sinon, Melrose Place. Oui, Melrose Place 2009, et je ne saurais même pas dire pourquoi. J'avais regardé des bouts du vieux, m'étais prise au jeu, mais c'était il y a bien longtemps, je ne me souviens de rien. A part la cour intérieur avec la piscine.

Evidemment, je ne suis pas franchement convaincue. C'est du soap, forcément. Aucun des personnages n'est intéressant, certains sont même d'emblée tout à fait agaçants (décidément, c'est physique, je ne peux pas encadrer Stephanie Jacobsen), et il n'y a même pas un canon. En fait, le seul intérêt que j'ai trouvé à cet épisode est un personnage féminin, celui de Katie Cassidy, que j'ai eu plaisir à retrouver, en souvenir de l'époque où j'aimais bien Ruby.

Malheureusement, la fin de l'épisode a relevé le niveau, esquissant le devenir de chaque personnage, et il y a de fortes chances que j'essaye au moins le deuxième épisode.

Enfin, The Vampire Diaries. Cette série, je n'avais pas envisagé une seconde de la suivre. Mais il faut croire que parfois j'ai des besoins sado-maso de souffrir devant un truc bien merdique juste pour le plaisir de me moquer ensuite. Et la seule chose que j'ai aimé, avec cet épisode, c'est qu'il a été à la hauteur de mes attentes. En même temps, c'était tellement aussi mauvais que ce que la bande annonce suggérait qu'il n'y a pas grand chose à rajouter. A part que j'ai été choquée par l'emploi d'une chanson des Raconteurs. Eh, merde les gars, vous avez pas le droit !

vdmatt.jpg

Et si, quand même, l'autre choc. Pourquoi les vampires de cette série sont-ils aussi moches ?! On peut reprocher tout ce qu'on veut à la folie vampiresque de ces dernières années, au moins, ça fait plaisir aux yeux. Mais là... vous le voyez, sur la photo, ce p'tit gars aux yeux bleus surnaturels ? (C'est Cash le cowboy ! Non, pardon, c'est mon karma qui vient me rappeler qu'il faut que je finisse la saison 3 de Friday Night Lights !) Eh bien non, évidemment que c'est pas un vampire, il est beaucoup trop mignon. Comme j'applique la loi de la superficialité sur ce blog, je ne posterai pas de photos des affreux vampires de Vampire Diaries, mais eurk, quoi ! Et qu'est-ce qui est arrivé à Ian Somerhalder ? Il n'était pas un peu mignon, avant ?

Donc voilà, tous les mecs humains de cette série sont plus beaux que les vampires. (Même le petit frère de l'héroïne.) Ce n'est pas très malin de décrédibiliser son personnage principal en lui faisant préférer un horrible machin à son mignon ex-copain blond aux yeux bleus surnaturels. Je dis ça, je dis rien... C'est peut-être moi qui fais une fixette sur les blonds aux yeux bleus, en ce moment.

frenzyeric.jpg

17 août 2009

Attention pleurnicharde

J'ai horreur de pleurer. Je suis pour le rire, la légèreté, et on aura beau toujours plus primer les performances dramatiques, trouver tel film suprêmement beau car tellement tragique, moi, si on me promet des larmes, je passe mon chemin. Ah, le problème, c'est ces histoires qui mélangent tellement bien les deux, qui vous tombent dessus quand vous ne vous y attendez pas. Beaucoup de séries, où on pleure et on rit avec les personnages.

J'ai regardé un truc, aujourd'hui, et j'ai cru que je ne m'arrêterais jamais de pleurer. J'en parlerais peut-être quand je m'en serais remise, mais ça m'a fait réfléchir aux scènes de séries qui m'ont brisé le coeur. Laquelle m'a tiré le plus de larmes ? Je serais bien en peine de faire un top 5, vu que spontanément, je ne m'en souvenais que de deux.

Buffy, Acathla 2. C'est la première qui m'est venue en tête. A l'époque, j'étais jeune et émotive et pendant de nombreuses années, j'ai cru qu'aucune scène ne serait aussi déchirante que celle où Buffy tue d'un coup d'épée Angel qui vient à peine de retrouver son âme.

Et puis Doctor Who, Doomsday. La scène de la plage. Avec la musique qui va bien. Moi je dis que tous ces scénaristes, réalisateurs & co sont des sadiques.

doomsday.jpg

Je crois que la fin de la saison 4 m'a aussi vu m'effondrer. Complètement.

Le truc, c'est qu'une scène tragique (j'avoue que les scènes de bonheur me font rarement verser une larme !) est vue tellement subjectivement !  Je repense à un moment de Californication, qui m'a un peu bouleversée. Un truc pas marrant du tout, mais qui n'est pas du tout traité ainsi. Je crois que là, c'est ce décalage qui m'a émue, et je ne saurais pas dire si c'était conçu pour provoquer cette émotion ou si le problème venait de moi. Il suffit de si peu, et de tellement en même temps : l'écriture, l'interprétation, la réalisation, la musique, l'attachement au personnage, l'état d'esprit du spectateur... Je déteste pleurer mais quand ça arrive, j'admire autant que je maudis ces sadiques de l'ombre.

J'avais déjà parlé de Doyle, dans Angel. Il y a Torchwood, aussi, qui relève du pur sadisme. Et puis Supernatural, l'atroce dernier épisode de la saison 2.

allhell.jpg
Ce qui est rageant, c'est que je pense qu'après cet épisode traumatisant, Supernatural n'a jamais fait aussi bien à mes yeux. Mais j'ai horreur de pleurer, pourtant !!!

05 août 2009

Hello, il y a quelqu'un ?

Presque 4 mois, fou ! Je n'ai pas abandonné les séries, bien sûr que non. J'imagine que je n'ai juste pas été enthousiasmée par grand chose, dernièrement. Et je me suis pas mal tournée vers le cinéma.

Comme prévu, je me suis quand même acheté la saison 4 de Doctor Who. Il me reste quatre épisodes de revisionnage. Et à l'inverse de mon enthousiasme début avril, la suite de la saison 3 de Robin Hood était mauvaise, voire très mauvaise vers la fin. Je n'ai pas regardé le dernier épisode. J'ai fini toutes les séries coréennes que j'avais commencées - mention spéciale pour Soulmate - mais je me suis arrêtée là.

Sinon, et sans ordre aucun de préférence :
- j'ai regardé la première saison de Dollhouse : début laborieux, quelques très bons épisodes vers le milieu, et fin décevante. Mais bilan positif, je serai là pour la seconde saison,
- The Sarah Connor Chronicles : pourquoi annulée ?!
- seconde saison de Ashes To Ashes : moins bien que la première, mais pas mal, avec un twist final qui promet,
- j'ai enfin terminé la saison 4 de The OC, c'était fun,
- traumatisée par le Children Of Earth de Torchwood,
- j'ai commencé Mad Men, et, comme vous l'avez entendu/lu un milliard de fois, oui, c'est bien,
- j'essaye de continuer la première saison de True Blood,
- j'ai regardé un épisode d'Esprits Criminels,
- j'ai suivi les fins de saisons de Supernatural (ouais, pas mal), de Big Bang Theory (oui oui, vite la suite !), de How I Met Your Mother,
- j'ai repris Gossip Girl, et ai fini la saison 1, sans le projet immédiat de voir la saison 2,
- j'ai regardé la première saison de Life, très bonne série,
- je me suis remise à Bones, ai été déçue par la fin de la saison 3, mais la saison 4 est plutôt plaisante, j'aime bien les nouveaux personnages,
- j'ai vu les deux saisons de Californication, qui, au final, est une série que j'adore,
- vu le pilote de Glee, mouais, pourquoi pas, si j'ai que ça à faire...
- je n'ai fini ni la saison 2 de Skins, ni la 3 de Friday Night Lights, ni la 4 de Lost, mais c'est pas l'envie qui me manque.

Et je crois que c'est tout. De toute évidence, j'aurais eu de quoi écrire ici, ces quatre derniers mois. Ca devait être la flemme. Mais j'ai envie de revenir par ici et j'ai envie de me faire une nouvelle bannière. Je sais déjà qui je vais mettre à l'honneur.

A très bientôt !

 

14 janvier 2009

Supernatural 3x11 - The Mystery Spot

Le meilleur épisode de la saison 3 jusqu'ici. Et, sans vouloir ronchonner à nouveau, de loin. Non, d'ailleurs, je suis là pour ronchonner à nouveau. C'est tellement plus facile d'être négative.

Enfin, d'abord, je le redis, j'ai vraiment vraiment aimé cet épisode. Il était drôle, et vraiment drôle : j'ai vraiment ri, du genre haut et fort. Ce qui est tout à fait paradoxal, vu que tout tourne autour d'un truc horrible : la mort de Dean. Donc l'épisode est drôle et totalement poignant, truc pas évident quand on y pense, mais c'est là une des forces de Supernatural, je trouve.

311sam.jpg

J'ai toujours aimé le principe des jours sans fin dans les séries : eh bien voilà, Supernatural ne fait pas exception à la règle, et l'illustre très brillamment. La première partie de l'épisode est donc géniale. La deuxième partie... me laisse plus perplexe. Parce qu'évidemment, Dean ne va pas mourir tout de suite. Du coup, on sait qu'on reviendra en arrière et pour ma part j'ai regardé la suite d'un oeil méfiant : "où nous emmène-t-on ?"

Je ne sais plus combien de temps Sam passe à la recherche du trickster, mais on découvre sa vie sans Dean, et c'est drôlement sinistre. Si j'ai toujours un peu cru que Sam s'en sortirait mieux sans Dean que Dean sans Sam, ça m'a paru super glauque et j'ai soudain vu en Sam le psychopathe que beaucoup voient chez les frères Winchester. Il avance, il chasse, comme un automate.

Mais en fait, ce qui m'a laissé perplexe, c'est la fin. Dean est la faiblesse de Sam, très belle démonstration du trickster, OK. (Je l'aime bien, ce type !) Et puis c'est mercredi. Comme si rien ne s'était passé. Comme si Sam n'avait pas vécu le traumatisme de la mort de Dean. (OK, techniquement, il ne l'a pas vécue.) Alors qu'à mes yeux, toute cette histoire avait pour but d'endurcir Sam, comme une sorte de mauvais tour que lui aurait joué Ruby, par exemple. Certes, dans l'épisode d'après (aussi très bon d'ailleurs), Sam se montre assez effrayant. Mais quand même, c'est super léger !

311dean.jpg
Rise and shine, Sammy !

04 janvier 2009

Supernatural 2x17 - Heart

Alors là, n'importe quoi ! C'était quoi, cet épisode de merde ?! OK, j'exagère un peu, et même beaucoup, parce que je l'ai au fond pas mal aimé, cet épisode, mais laissez-moi vous dire que la fin était débile. Complètement.

Alors une histoire de loups-garous, OK, j'adhère, même si on devine très tôt le cas Madison...

Une histoire de cul pour Sam, encore mieux : l'occasion de ne jamais finir de s'extasier sur sa plastique...

217samadison.jpg

Leur histoire à tous les deux est pour une fois crédible (spéciale dédicace au soi-disant grand amour de la vie de Dean et à la pseudo experte en tableaux de Sam, désolée les filles, j'ai oublié vos noms), on sent tout de suite l'alchimie entre eux et le personnage de Madison est très bon : mention spéciale au "He thinks you're gonna get laid".

217dean2.jpg
Mais alors après ça dégénère... Comment ça, la seule solution, c'est de la tuer ?! Est-ce que, la nuit d'avant, Sam n'a pas enfermé Madison dans une pièce dont elle n'a pas pu sortir ? Donc où est le problème ? Pourquoi tous balaient l'idée aussi vite ? Est-ce que c'est moi qui ai trop regardé Buffy ?
217dean.jpg

Oui, pleure, mon pauvre Jensen, pleure sur la maladresse incroyable des scénaristes...

Bon, en fait, plus j'y réfléchis, plus je me dis que c'est ridicule. Alors peut-être que Sam n'a pas tiré sur Madison et lui a dit de s'enfuir ? Hyptohèse un peu ridicule aussi, parce qu'en bon chasseur qu'il est, Dean a bien dû vérifier...

Franchement, j'suis un peu atterrée.