Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 novembre 2012

Décembre, mon amour

C’est Noël. La voix de Hyun Bin m’y emporte, sans même le souvenir conscient que Secret Garden avait été diffusé autour de Noël il y a deux ans.
C’est Noël, mais un Noël de fiction, celui qui gens qui l’aiment, qui lui trouvent de l’esprit et de la magie. Éternel pouvoir d’évocation.
Je déteste Noël depuis des années : pas la théorie, bien sûr – qui détesterait une fête de lumières et de cadeaux ? –, mais la pratique, celle que je vis à chaque mois de décembre.
Je déteste Noël, mais j’ai décidé d’y remédier. L’angoisse qui s’empare de moi chaque année en novembre, alors que le monde entame son compte à rebours, je vais m’en débarrasser, et je vais commencer ici.

872056608.jpg

Il paraît que Noël est une fête d’amour. C’est ce que me répliquent tous les gens auprès de qui j’ai le culot de me plaindre : l’amour, la famille, blablabla. Au Japon, c’est même la fête des amoureux, non ? Alors voilà, en décembre, je mettrai ce blog sous le signe de l’amour.
Famille, donc, mais aussi amants, amis… j’irai chercher les épisodes et les personnages qui me réchauffent le cœur, ceux qui me font éprouver ces trucs, là… oui, des émotions.
Je m’y prends un peu tôt – aussi tôt que ces satanées décorations lumineuses dans les rues, et ces diaboliques jouets et chocolats dans les magasins –, c’est qu’il va me falloir un peu de temps pour préparer ce que j’ai en tête, et parce que, puisque Noël semble aussi être une fête de partage, à la manière des Noëls de Luminophore, j’ai bien envie d’ouvrir cet espace à quelques-uns des lecteurs qui se baladeraient par ici.

Chers vous… vous vous indignez de l’absence sur ce blog de votre comédie romantique favorite ? Vous estimez que tout de même, j’aurais pu faire un effort et évoquer ici votre famille de fiction préférée ? C’est le moment, je suis prête à entendre vos doléances. Mais c’est aussi dans votre droit de considérer que mon blog est parfait comme ça.

278071435.jpg

Objectif avoué d’illuminer (et de réchauffer) un peu mon mois de décembre, mais également, de secouer mon blog et mes rythmes télévisuels : depuis quelques temps, j’ai l’impression que je vis ma sériephilie comme une routine, que je me mets devant telle ou telle série par habitude et non par envie, et voir une passion se transformer ainsi m’emplit d’horreur.
J’en profite pour vous signaler également que j’ai ouvert un nouveau tumblr et que, lasse de lire de l’extérieur de fabuleux comptes Twitter, je m’en suis créé un.

Écrit par Saru | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : secret garden

16 décembre 2010

Calendrier de l'avent / J-09

2387352922.jpg

2692055389.jpg

21 novembre 2010

Jang Geun Suk VS Hyun Bin

Vous vous rappelez ce type ?

headerJGS.jpg

Il a passé quasiment l'année entière en bannière de ce blog, souvenez-vous ! Bien sûr, c'était l'époque où vous n'aviez aucune raison de venir par ici puisque je n'avais rien à y écrire, mais vous auriez pu venir seulement pour ses beaux yeux. Bref. Jang Geun Suk, ça vous revient ?

Le revoilà donc dans une nouvelle série, Mary Stayed Out All Night. Si vous vous imaginez que la nouvelle m'a réjouie, vous imaginez bien. Si vous pensez que son retour sur mon écran m'a fait replonger dans des méandres obsessionnelles, vous pensez mal. Comme vous, j'aurais bien aimé, mais je me suis emmerdée devant le premier épisode. Et puis cette coiffure ! Argh. Je n'ai même pas envie de poster une photo de cette horreur.

En hommage à mon ancienne obsession - et parce que je sais que les séries coréennes ne sont pas douées en matière de pilote - je donnerai peut-être une chance au deuxième épisode, mais j'y vais à reculons. Au suivant. Hyun Bin.

hyunbin.jpg

La vie est étrange. Dans un match Jang Geun Suk VS Hyun Bin, personne n'aurait parié sur ce dernier. Et certainement pas moi, étant donné que la seule série où je l'ai vu, c'était My Name Is Kim Sam -Soon, que je n'ai jamais réussi à finir et dont le personnage masculin était d'une rare fadeur (et pas spécialement beau). Je ne dis pas que je suis amoureuse. Mais j'ai commencé Secret Garden, et j'ai tout de suite été conquise.

D'ailleurs, il est bien possible que ce ne soit pas le personnage masculin qui m'ait tout de suite conquise. Il est bien possible que Secret Garden soit une de ces rares séries où j'aime l'héroïne. Elle est cascadeuse, un peu bad-ass, tout en n'étant pas complètement le garçon manqué caricatural. Et au milieu de tout ça, ces deux-là vont échanger leurs corps. Non mais vraiment, ça promet.

Alors en revanche, ils nous ont sorti deux affiches assez immondes dans lesquelles je ne retrouve absolument pas ce que j'ai vu.

2245120364.jpg

3262229436.jpg