Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 septembre 2009

Début de saison CW

Je sais, je sais, je sais, j'ai bafoué la promesse que je m'étais faite, mais c'est plus fort que moi : le nouveau m'attire, le vieux me lasse. Alors au lieu de finir Friday Night Lights, Lost, Skins, House, Dexter, The Mentalist et j'en passe (et au lieu de prendre part à la feria), je me suis fait une soirée CW, et entamé deux nouvelles séries. Enfin, "entamé", c'est vite dit.

Bon, évidemment, j'ai aussi repris la route avec les Winchester. Contente de les retrouver, même s'ils ne sont pas au meilleur de leur forme. Leur "number one fan" m'a fait beaucoup rire, et Castiel... ah, Castiel...

Mais sinon, Melrose Place. Oui, Melrose Place 2009, et je ne saurais même pas dire pourquoi. J'avais regardé des bouts du vieux, m'étais prise au jeu, mais c'était il y a bien longtemps, je ne me souviens de rien. A part la cour intérieur avec la piscine.

Evidemment, je ne suis pas franchement convaincue. C'est du soap, forcément. Aucun des personnages n'est intéressant, certains sont même d'emblée tout à fait agaçants (décidément, c'est physique, je ne peux pas encadrer Stephanie Jacobsen), et il n'y a même pas un canon. En fait, le seul intérêt que j'ai trouvé à cet épisode est un personnage féminin, celui de Katie Cassidy, que j'ai eu plaisir à retrouver, en souvenir de l'époque où j'aimais bien Ruby.

Malheureusement, la fin de l'épisode a relevé le niveau, esquissant le devenir de chaque personnage, et il y a de fortes chances que j'essaye au moins le deuxième épisode.

Enfin, The Vampire Diaries. Cette série, je n'avais pas envisagé une seconde de la suivre. Mais il faut croire que parfois j'ai des besoins sado-maso de souffrir devant un truc bien merdique juste pour le plaisir de me moquer ensuite. Et la seule chose que j'ai aimé, avec cet épisode, c'est qu'il a été à la hauteur de mes attentes. En même temps, c'était tellement aussi mauvais que ce que la bande annonce suggérait qu'il n'y a pas grand chose à rajouter. A part que j'ai été choquée par l'emploi d'une chanson des Raconteurs. Eh, merde les gars, vous avez pas le droit !

vdmatt.jpg

Et si, quand même, l'autre choc. Pourquoi les vampires de cette série sont-ils aussi moches ?! On peut reprocher tout ce qu'on veut à la folie vampiresque de ces dernières années, au moins, ça fait plaisir aux yeux. Mais là... vous le voyez, sur la photo, ce p'tit gars aux yeux bleus surnaturels ? (C'est Cash le cowboy ! Non, pardon, c'est mon karma qui vient me rappeler qu'il faut que je finisse la saison 3 de Friday Night Lights !) Eh bien non, évidemment que c'est pas un vampire, il est beaucoup trop mignon. Comme j'applique la loi de la superficialité sur ce blog, je ne posterai pas de photos des affreux vampires de Vampire Diaries, mais eurk, quoi ! Et qu'est-ce qui est arrivé à Ian Somerhalder ? Il n'était pas un peu mignon, avant ?

Donc voilà, tous les mecs humains de cette série sont plus beaux que les vampires. (Même le petit frère de l'héroïne.) Ce n'est pas très malin de décrédibiliser son personnage principal en lui faisant préférer un horrible machin à son mignon ex-copain blond aux yeux bleus surnaturels. Je dis ça, je dis rien... C'est peut-être moi qui fais une fixette sur les blonds aux yeux bleus, en ce moment.

frenzyeric.jpg