Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 janvier 2009

Bilan 2008 : en 10 acteurs

Tout de suite, c'est plus facile. Enfin, les classer par ordre de "préférence" était un casse-tête mais j'ai bizarrement montré beaucoup plus de courage pour me souvenir de l'année sériephile qui vient de se finir... Voilà mon top 10 personnel :

10spike.jpg
10 - James Marsters / Spike
Mon amour de jeunesse

Tiens, c'est marrant, je viens juste de me souvenir que cette année, je l'ai aussi vu en John, dans Torchwood. Le personnage était plutôt bon, mais ce que je retiens de cette année, c'est plutôt l'intégrale Buffy contre les vampires que je me suis refaite. Et si je ne suis plus aussi dingue de Spike que je l'étais dans mes jeunes années, le personnage me fait toujours autant fondre.

9helo.jpg
9 - Tahmoh Penikett / Helo
Du muscle !

J'ai découvert Battlestar Galactica cette année et la série m'a à la fois beaucoup plu et beaucoup déçue. J'ai entamé mon désamour en saison 3 et le seul personnage pour qui j'ai conservé toute mon affection est Karl "Helo" Agathon. Persuadée qu'il n'en avait pas pour longtemps dans le téléfilm pilote, je ne me suis pas intéressée à lui avant un bout de temps. Et puis je suis tombée sous le charme peu à peu : il est mignon, bien foutu et j'ai l'impression que c'est le seul qui n'est pas parti en couilles...

8horrible.jpg
8 - Neil Patrick Harris / Dr Horrible
La force comique

Aah, Neil Patrick Harris... Le seul qui me pousse à continuer How I Met Your Mother, même si j'avoue être effrayée par la bouletisation occasionnelle du personnage de Barney. En attendant, une des perles de l'année était la websérie de Joss Whedon, Dr. Horrible's Sing-Along Blog.

7riggins.jpg
7 - Taylor Kitsch / Tim Riggins
Le demi dieu

S'il est assez bas dans le classement alors que c'est tout de même un demi dieu, c'est que la saison 2 de Friday Night Lights m'a déçue. Et j'ai à peine entamé la saison 3, mais je ne doute pas que Tim Riggins aura une place dans le bilan 2009...

6doctor.jpg
6 - David Tennant / The Doctor
Just the Doctor

Lui aussi est un peu bas dans le classement, quand on y pense... alors qu'il aurait certainement figuré dans le top 3 de 2007 ! C'est que si je suivrais toujours le Docteur aux confins du temps et de l'espace, Ten m'a un peu fatiguée cette année.

5hunt.jpg
5 - Philip Glenister / Gene Hunt
Le charisme

Oui, Gene Hunt. Pourquoi si haut ? Parce qu'il a beau ne vraiment pas être un canon de beauté, il a beau être misogyne, brutal, homophobe... Gene Hunt est tout à fait irrésistible. J'ai regardé cette année la première saison de Ashes to Ashes, série qui n'aurait pas été la moitié de ce qu'a été Life On Mars sans le terrible Gene Hunt.

4robin.jpg
4 - Jonas Armstrong / Robin Hood
Le charme

Je ne m'attendais pas à autant craquer pour Robin des bois, héros irréprochable, et qui n'est dans cette série, quand on y pense, qu'un petit branleur. Mais je sais pas, je trouve son arrogance irrésistible. Robin Hood était une des bonnes surprises de l'année.

Et on entre dans le top 3...

3armitage.jpg
3 - Richard Armitage
No comment

Un autre rescapé de Robin Hood. Et comment oublier Guy of Gisborne ? Le personnage sexy, pathétique, sombre, touchant... et Richard Armitage est vraiment très beau. En le découvrant dans North & South, je suis définitivement tombée amoureuse. Thornton est juste magnifique. Et quelle voix putain !

2miroku.jpg
2 - Akanishi Jin
Guilty love

Akanishi Jin aura sa place dans le top 3 de n'importe quel classement que je ferai, comme ça c'est dit. Ceci dit cette année, j'ai l'excuse d'avoir regardé son dernier drama, Yukan Club. Drama moyen, performance d'acteur médiocre mais que voulez-vous, je suis une faible femme. J'en ai profité pour me refaire Gokusen 2, Anego et Xmas Nante Daikirai. Tous ses dramas, quoi. Comme je le ferai tous les ans, j'imagine. C'est plus fort que moi.

1miura.jpg
1 - Miura Haruma
Le coup de coeur de l'année

Lui, je me l'explique à peine. Je fantasme même pas sur lui, je trouve même pas que c'est l'acteur le plus talentueux qui soit, mais je sais pas, il a un truc. Mon coeur a complètement fondu pour Kazama Ren, et j'ai enchaîné tout ce que Miura Haruma a fait, même là où il a 15 ans, là où il est blond, là où il est pathétique, là où c'est pas sous-titré, tout en l'aimant toujours autant... Pourquoi ? Peut-être que 2009 m'apportera la réponse...

02 mars 2008

Life on Mars, fin de série

Oh la la, j'ai fini ce matin Life on Mars. Huitième épisode de la deuxième saison, et c'était fini. Et j'ai été soufflée. Et j'ai en fait rarement eu l'occasion d'être soufflée par une fin de série. Tout simplement parce que les séries s'arrêtent généralement trop tard, alors que mon intérêt pour elle s'est émoussé.

C'est avec des séries comme Life on Mars qu'on se dit que la vingtaine d'épisodes qui composent généralement une saison américaine, c'est probablement trop. Ici, en huit épisodes par saison, on n'a pas eu le temps de se dire "cet épisode-ci, on aurait pu s'en passer". En seize épisodes pour une série, je n'ai pas l'impression qu'il y ait un seul épisode à jeter. Tout était bon. Et j'en reveux !!!

Et maintenant SPOILERS pour qui n'a pas vu la fin.

1984353041.jpg

Je m'imaginais un peu la fin de la série : Sam se réveille du coma, tout est bien qui finit bien, et peut-être qu'il va rechercher Gene Hunt et les autres, trente ans plus tard ? Mais pas du tout.

D'accord, Sam se réveille bien du coma. Mais à quel moment !!! Alors qu'il a laissé en 1973 tous ses coéquipiers en danger de mort ! J'en aurais crié de frustration ! J'y croyais pas, on allait nous laisser sur cet affreux cliffhanger ?!?! Pire, après qu'il a trahi Gene Hunt dans le passé, qu'il a laissé tout le monde sans un regard en arrière, il se rend compte qu'il ne ressent plus rien dans le présent, il est comme mort. Et il saute.

Après son saut dans le vide, du haut de ce putain de grand immeuble, il a bien du se passer trois secondes de noir. Peut-être que je ne suis pas très perspicace comme fille, mais j'ai vraiment cru un instant qu'on allait nous laisser sur cette dernière image, Sam qui saute. Heureusement pour mon coeur fragile, 1973 est revenu.

Cette dernière scène, tous dans la voiture à nouveau, Sam qui zappe la chaîne de radio dans laquelle il entend les éternelles voix des médecins et met la chanson de David Bowie, Gene qui reprend sa conduite de chauffard... j'en aurais pleuré de joie ! C'est reparti ! Sans nous cette fois...

Je crois que c'est l'heure d'Ashes to Ashes...

09 février 2008

[Life on Mars] Début de la saison 2

Puisque Ashes To Ashes vient de commencer sur la BBC, je me suis dit qu'il serait temps que je finisse Life On Mars. J'avais fait une petite pause après la saison 1, et puis je me suis laissée dépasser par la foultitude d'autres choses à regarder... Idiote.

Life On Mars fait partie de ces séries que j'adore quand je suis devant un épisode, mais qui ne me balance pas dans une infernale spirale passionnelle. Donc je prends mon temps, je savoure. Et le début de la deuxième saison était délicieux.

Et parce que je ne peux pas m'empêcher de glisser du Doctor Who partout et qu'un immense sourire s'affiche sur mon visage à chaque fois qu'il est question dans la série du fait que Sam soit un "time traveler", voici deux autres raisons qui ont fait battre plus fort mon coeur de fangirl :

2686b5bc7437dc891052a5ef91ec9b3b.png
Souvenez-vous d'Elton Pope, dans l'épisode Love & Monsters, le fan d'Electric Light Orchestra à la recherche du Docteur. L'acteur Marc Warren campe dans Life On Mars un patron de casino génial et terrifiant...
c1d173c48555142ef56ffc86f4d99dbc.png

Yasmin Bannerman, qui jouait Jabe, la femme-arbre dans l'épisode The End of the World.

Si ces deux acteurs sont la seule chose que je ressors ici de l'épisode, c'est que je suis une piètre revieweuse... (C'était angoissant, c'était drôle, c'était prenant et John Simm et Philip Glenister sont toujours aussi bons : ce genre de commentaire ne fait pas un article de blog, hein ?)

 

16 décembre 2007

Pour une dose de Doctor Who...

Le compte à rebours du site officiel est formel ; il ne reste plus que 9 jours avant l'épisode spécial Noël de Doctor Who. En attendant, je soigne ma dépendance à l'Angleterre et au voyage dans le temps avec Life on Mars, remède très agréable. L'Angleterre de 1973, on peut faire pire, comme destination : la musique est irrésistible, la mode aussi. Alors quand la série se permet une référence whosienne, dans le 1x05, je ne peux pas m'empêcher de chouiner !

d6a64ebea0ea102731f9c06066f7c275.jpg Sam : So, how you been ? 
Annie : OK. You ?
- Yeah, good.
- No more funny stuff ?
- "Funny stuff" ?
- You know, the whole... time-travel, out-of body experience thing.
- Well, I went to see Doctor Who, and he prescribed me some pills, so...

Ce qui est génial, c'est que c'est une des seules "blagues culturelles" de Sam qui fait mouche. Ce qui est génial, c'est que Sam a beau avoir l'impression d'être sur une autre planète, c'est une planète où, comme sur la sienne, dans l'Angleterre de 2006, Doctor Who est diffusé à la télé. Ce qui est génial, c'est que John Simm a joué/jouera dans Doctor Who...

Écrit par Saru dans This is England | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : life on mars