Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 octobre 2009

Ma semaine télévisuelle

Bon, en attendant The Waters of Mars, qu'est-ce qu'on a à se mettre sous la dent ?

Je n'ai pas commencé beaucoup de nouvelles choses cette saison, mais j'ai l'impression que mon planning est suffisamment chargé comme ça. En plus, j'ai toujours une tonne de trucs à finir et à rattraper. Et j'aimerais bien me remettre à la télé japonaise ou coréenne...

 

lundi.jpg

La série que j'attends avec le plus d'impatience chaque semaine, c'est bien sûr The Big Bang Theory. Aucune série ne m'a jamais fait autant rire. J'en suis pratiquement à regarder deux fois de suite l'épisode hebdomadaire tellement c'est trop bon et trop court. (J'ai récemment converti une collègue, on discutait enthousiastement de la série et je dis qu'à certains moments, la geek que je suis s'y reconnaît. Elle me réplique : "ah oui, j'osais pas te le dire, mais Sheldon me fait trop penser à toi". OK. Elle a beau me dire que c'est son personnage préféré, je ne suis pas certaine de me sentir flattée.)

Je continue à suivre How I Met Your Mother, par habitude. Et parce que c'est légèrement fun. Mais franchement,  la magie s'est envolée.

mercredi.jpg

Glee, c'est toujours aussi fun. Certaines intrigues sont limite, je ne porte pas Will dans mon coeur, mais c'est toujours bien barré, et il y a Sue.

jeudi.jpg

Oui, Supernatural, obviously. Cette série ne m'a jamais rendue dingue, mais je la suis toujours avec plaisir, elle est constante en qualité. J'avoue être sceptique face aux derniers rebondissements - je suis sceptique depuis le début de la saison 4 - mais chaque épisode est bien construit, fun, et elle me manquera quand elle sera terminée.

Et The Vampire Diaries, oui, incroyable. Je crois que je peux décerner à cette série le prix du plus mauvais pilote de mon histoire télévisuelle. C'est en lisant la chronique de Blackie chez Perdusa que j'ai décidé de tenter le deuxième épisode. Dans lequel tout n'était plus si insupportable. Dans lequel Stephan n'était plus si moche et presque touchant. Dans lequel Damon n'était plus si moche et en fait assez fun. Dans lequel l'héroïne est en fait plutôt intelligente. Dans lequel tout n'est pas si cliché. Alors j'ai regardé le troisième épisode, puis le quatrième, et je suis arrivée facilement au sixième. Je suis The Vampire Diaries, et c'est même pas un guilty pleasure. Incroyable, je sais.*

Et je continue Bones, la seule série policière qui arrive à ne pas me lasser et dont j'accroche vraiment aux personnages.

vendredi.jpg

Smallville et moi, on a des hauts et des bas. Pour ce début de saison, il y a du Loïs et Clark, et ça me suffit. Qu'on ait ruiné le personnage d'Oliver, je m'en fous. Que le rôle de Callum Blum risque de ruiner mon amour pour cet acteur, je m'en fous. Loïs, Clark, ça me suffit. Pour l'instant.

Je continue Dollhouse, sans grande conviction. Parce que l'épisode non diffusé de la saison dernière m'avait complètement enthousiasmée et que je sais qu'il y a du bon dans cette série. Que je veux voir plus de Whiskey. Que j'ai de l'espoir.

samedi.jpg

Merlin, c'est fun. Du bon divertissement, c'est tout ce que j'en attends.

dimanche.jpg

Plus qu'un épisode d'Emma. Adaptation d'Austen qui m'enthousiasmait assez, au début. Assez pour me faire lire le bouquin, et maintenant je vois tous les défauts de l'adaptation. Mais Knightley est très charmant, et la série est jolie.

Le week-end est donc britannique. J'avais commencé Trinity parce que c'était une série anglaise, et je continue parce que... bon, si on doit désigner une de ces séries comme guilty pleasure, ce sera celle-là. Parce que je ne sais toujours pas pourquoi je regarde. Cette série, c'est n'importe quoi.

05 août 2009

Hello, il y a quelqu'un ?

Presque 4 mois, fou ! Je n'ai pas abandonné les séries, bien sûr que non. J'imagine que je n'ai juste pas été enthousiasmée par grand chose, dernièrement. Et je me suis pas mal tournée vers le cinéma.

Comme prévu, je me suis quand même acheté la saison 4 de Doctor Who. Il me reste quatre épisodes de revisionnage. Et à l'inverse de mon enthousiasme début avril, la suite de la saison 3 de Robin Hood était mauvaise, voire très mauvaise vers la fin. Je n'ai pas regardé le dernier épisode. J'ai fini toutes les séries coréennes que j'avais commencées - mention spéciale pour Soulmate - mais je me suis arrêtée là.

Sinon, et sans ordre aucun de préférence :
- j'ai regardé la première saison de Dollhouse : début laborieux, quelques très bons épisodes vers le milieu, et fin décevante. Mais bilan positif, je serai là pour la seconde saison,
- The Sarah Connor Chronicles : pourquoi annulée ?!
- seconde saison de Ashes To Ashes : moins bien que la première, mais pas mal, avec un twist final qui promet,
- j'ai enfin terminé la saison 4 de The OC, c'était fun,
- traumatisée par le Children Of Earth de Torchwood,
- j'ai commencé Mad Men, et, comme vous l'avez entendu/lu un milliard de fois, oui, c'est bien,
- j'essaye de continuer la première saison de True Blood,
- j'ai regardé un épisode d'Esprits Criminels,
- j'ai suivi les fins de saisons de Supernatural (ouais, pas mal), de Big Bang Theory (oui oui, vite la suite !), de How I Met Your Mother,
- j'ai repris Gossip Girl, et ai fini la saison 1, sans le projet immédiat de voir la saison 2,
- j'ai regardé la première saison de Life, très bonne série,
- je me suis remise à Bones, ai été déçue par la fin de la saison 3, mais la saison 4 est plutôt plaisante, j'aime bien les nouveaux personnages,
- j'ai vu les deux saisons de Californication, qui, au final, est une série que j'adore,
- vu le pilote de Glee, mouais, pourquoi pas, si j'ai que ça à faire...
- je n'ai fini ni la saison 2 de Skins, ni la 3 de Friday Night Lights, ni la 4 de Lost, mais c'est pas l'envie qui me manque.

Et je crois que c'est tout. De toute évidence, j'aurais eu de quoi écrire ici, ces quatre derniers mois. Ca devait être la flemme. Mais j'ai envie de revenir par ici et j'ai envie de me faire une nouvelle bannière. Je sais déjà qui je vais mettre à l'honneur.

A très bientôt !

 

06 janvier 2009

Bilan 2008 : en 10 acteurs

Tout de suite, c'est plus facile. Enfin, les classer par ordre de "préférence" était un casse-tête mais j'ai bizarrement montré beaucoup plus de courage pour me souvenir de l'année sériephile qui vient de se finir... Voilà mon top 10 personnel :

10spike.jpg
10 - James Marsters / Spike
Mon amour de jeunesse

Tiens, c'est marrant, je viens juste de me souvenir que cette année, je l'ai aussi vu en John, dans Torchwood. Le personnage était plutôt bon, mais ce que je retiens de cette année, c'est plutôt l'intégrale Buffy contre les vampires que je me suis refaite. Et si je ne suis plus aussi dingue de Spike que je l'étais dans mes jeunes années, le personnage me fait toujours autant fondre.

9helo.jpg
9 - Tahmoh Penikett / Helo
Du muscle !

J'ai découvert Battlestar Galactica cette année et la série m'a à la fois beaucoup plu et beaucoup déçue. J'ai entamé mon désamour en saison 3 et le seul personnage pour qui j'ai conservé toute mon affection est Karl "Helo" Agathon. Persuadée qu'il n'en avait pas pour longtemps dans le téléfilm pilote, je ne me suis pas intéressée à lui avant un bout de temps. Et puis je suis tombée sous le charme peu à peu : il est mignon, bien foutu et j'ai l'impression que c'est le seul qui n'est pas parti en couilles...

8horrible.jpg
8 - Neil Patrick Harris / Dr Horrible
La force comique

Aah, Neil Patrick Harris... Le seul qui me pousse à continuer How I Met Your Mother, même si j'avoue être effrayée par la bouletisation occasionnelle du personnage de Barney. En attendant, une des perles de l'année était la websérie de Joss Whedon, Dr. Horrible's Sing-Along Blog.

7riggins.jpg
7 - Taylor Kitsch / Tim Riggins
Le demi dieu

S'il est assez bas dans le classement alors que c'est tout de même un demi dieu, c'est que la saison 2 de Friday Night Lights m'a déçue. Et j'ai à peine entamé la saison 3, mais je ne doute pas que Tim Riggins aura une place dans le bilan 2009...

6doctor.jpg
6 - David Tennant / The Doctor
Just the Doctor

Lui aussi est un peu bas dans le classement, quand on y pense... alors qu'il aurait certainement figuré dans le top 3 de 2007 ! C'est que si je suivrais toujours le Docteur aux confins du temps et de l'espace, Ten m'a un peu fatiguée cette année.

5hunt.jpg
5 - Philip Glenister / Gene Hunt
Le charisme

Oui, Gene Hunt. Pourquoi si haut ? Parce qu'il a beau ne vraiment pas être un canon de beauté, il a beau être misogyne, brutal, homophobe... Gene Hunt est tout à fait irrésistible. J'ai regardé cette année la première saison de Ashes to Ashes, série qui n'aurait pas été la moitié de ce qu'a été Life On Mars sans le terrible Gene Hunt.

4robin.jpg
4 - Jonas Armstrong / Robin Hood
Le charme

Je ne m'attendais pas à autant craquer pour Robin des bois, héros irréprochable, et qui n'est dans cette série, quand on y pense, qu'un petit branleur. Mais je sais pas, je trouve son arrogance irrésistible. Robin Hood était une des bonnes surprises de l'année.

Et on entre dans le top 3...

3armitage.jpg
3 - Richard Armitage
No comment

Un autre rescapé de Robin Hood. Et comment oublier Guy of Gisborne ? Le personnage sexy, pathétique, sombre, touchant... et Richard Armitage est vraiment très beau. En le découvrant dans North & South, je suis définitivement tombée amoureuse. Thornton est juste magnifique. Et quelle voix putain !

2miroku.jpg
2 - Akanishi Jin
Guilty love

Akanishi Jin aura sa place dans le top 3 de n'importe quel classement que je ferai, comme ça c'est dit. Ceci dit cette année, j'ai l'excuse d'avoir regardé son dernier drama, Yukan Club. Drama moyen, performance d'acteur médiocre mais que voulez-vous, je suis une faible femme. J'en ai profité pour me refaire Gokusen 2, Anego et Xmas Nante Daikirai. Tous ses dramas, quoi. Comme je le ferai tous les ans, j'imagine. C'est plus fort que moi.

1miura.jpg
1 - Miura Haruma
Le coup de coeur de l'année

Lui, je me l'explique à peine. Je fantasme même pas sur lui, je trouve même pas que c'est l'acteur le plus talentueux qui soit, mais je sais pas, il a un truc. Mon coeur a complètement fondu pour Kazama Ren, et j'ai enchaîné tout ce que Miura Haruma a fait, même là où il a 15 ans, là où il est blond, là où il est pathétique, là où c'est pas sous-titré, tout en l'aimant toujours autant... Pourquoi ? Peut-être que 2009 m'apportera la réponse...

15 octobre 2008

C'est quoi cette saison de merde ?

Je m'installe tranquillement devant l'épisode 3 de la saison 4 de How I Met Your Mother. Pas totalement enthousiaste puisque les deux premiers n'étaient pas franchement bons. Et là, j'hallucine : c'est VRAIMENT pas drôle. New York VS New Jersey ? Bon, peut-être qu'il faut être américain/new-yorkais pour rire. L'intrigue à propos du boulot de Robin ? Vu et revu. Le (seul) gag de Barney ? Lamentable. Vers la fin de l'épisode, je suis donc tranquillement en train de penser que je ne vais sérieusement pas pouvoir continuer cette saison. Et puis... le rebondissement de l'intrigue Robin.

vlcsnap-172704.png

Ouais, pourquoi pas ? Ca va bousculer un peu les choses, ça ne peut pas faire de mal, et j'ai beau n'avoir jamais été trop pour le Robin/Barney et finalement un peu soulagée de la (non)résolution de cette affaire (même si c'était très mal fait), j'ai vu mon intérêt croître. Et  contre toute attente, j'ai enchaîné direct sur l'épisode 4. Oh la la !

VRAIMENT VRAIMENT pas drôle. Et alors c'est quoi ces intrigues qui ne vont nulle part et cette bouletisation de personnages aussi bons que Barney et Robin ? C'est VRAIMENT mal construit. Et puis Ted, c'est plus possible.

Je suis déçue déçue.

28 avril 2008

Let's go back to the mall !

Kappa, si tu n'as pas encore vu l'épisode 3x16 de How I Met Your Mother, bouge ton cul, j'ai des choses à te dire ! Ou pas.
Je t'avoue que je suis en train de me demander s'il est bon que je trépigne d'impatience à l'idée de voir le prochain épisode ou s'il faut que j'arrête ici tout visionnage de cette série... *unsure* Eh oui, c'est à ce point-là important.
Et si tout ça ne suffit pas à te précipiter devant, je rajouterais deux mots : Robin Sparkles.
475354701.png