Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 novembre 2010

30 Day T.V Meme - Day 27

Meilleur pilote.

Un pilote qui, j'imagine, te fait dire "wow, je suivrai ces personnages pendant 10 saisons, si 10 saisons il y a". Ils sont rares, ces pilotes-là. Et pas seulement parce que sur 10 saisons, une série s'avère la plupart du temps décevante. Un pilote, c'est souvent chiant. Les personnages, qu'il faut bien caractériser dès le début, sont rarement tout de suite attachants. Et, par exemple, j'ai en tête beaucoup de séries coréennes dont la mise en place est tellement longue et laborieuse qu'il faut avoir la garantie absolue - souvent, par une review bloguesque bien convaincante - que ça s'améliore après pour continuer.

J'évoquais Alias hier, voilà une série dont le pilote était magnifique. C'est d'ailleurs assez incroyable comme en une quarantaine de minutes, tout est dit ou presque. On fait la connaissance de Sydney et tous ceux qui l'entourent, on a déjà un aperçu de sa relation conflictuelle avec son père, on a l'action, les costumes, etc. Comment ne pas continuer cette série après un pilote pareil ? On est déjà à fond derrière Sydney. On a pleuré pour elle, on a eu peur pour elle... totalement conquis.

C'est marrant, j'ai commencé cet article avec dans l'idée de décerner la palme du meilleur pilote à Friday Night Lights. A croire que j'ai changé d'avis en cours de route. Mais contrairement à Alias, qui était une des rares bonnes séries à arriver jusqu'à la télévision française, Friday Nights Lights est entré en scène à une époque où je choisissais vraiment mes séries et où j'aurais pu avoir mieux à regarder. Mais Friday Night Lights, dans son pilote, me proposait un univers très différent de ce à quoi j'étais habituée, avec des personnages attachants - Matt Saracen ne mérite-t-il pas sa place dans tous les top 10 de personnages attachants ? -, un beau gosse d'emblée irrésistible, une équipe qu'on ne demande qu'à soutenir, un drame qui nous scotche par son intensité émotionnelle. Et à la réalisation, une touche originale ; la musique, envoutante... Tiens, la saison 5 a commencé, il faut vraiment que je m'attelle à la saison 4.

Écrit par Saru dans Meme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alias, friday night lights

06 janvier 2009

Bilan 2008 : en 10 acteurs

Tout de suite, c'est plus facile. Enfin, les classer par ordre de "préférence" était un casse-tête mais j'ai bizarrement montré beaucoup plus de courage pour me souvenir de l'année sériephile qui vient de se finir... Voilà mon top 10 personnel :

10spike.jpg
10 - James Marsters / Spike
Mon amour de jeunesse

Tiens, c'est marrant, je viens juste de me souvenir que cette année, je l'ai aussi vu en John, dans Torchwood. Le personnage était plutôt bon, mais ce que je retiens de cette année, c'est plutôt l'intégrale Buffy contre les vampires que je me suis refaite. Et si je ne suis plus aussi dingue de Spike que je l'étais dans mes jeunes années, le personnage me fait toujours autant fondre.

9helo.jpg
9 - Tahmoh Penikett / Helo
Du muscle !

J'ai découvert Battlestar Galactica cette année et la série m'a à la fois beaucoup plu et beaucoup déçue. J'ai entamé mon désamour en saison 3 et le seul personnage pour qui j'ai conservé toute mon affection est Karl "Helo" Agathon. Persuadée qu'il n'en avait pas pour longtemps dans le téléfilm pilote, je ne me suis pas intéressée à lui avant un bout de temps. Et puis je suis tombée sous le charme peu à peu : il est mignon, bien foutu et j'ai l'impression que c'est le seul qui n'est pas parti en couilles...

8horrible.jpg
8 - Neil Patrick Harris / Dr Horrible
La force comique

Aah, Neil Patrick Harris... Le seul qui me pousse à continuer How I Met Your Mother, même si j'avoue être effrayée par la bouletisation occasionnelle du personnage de Barney. En attendant, une des perles de l'année était la websérie de Joss Whedon, Dr. Horrible's Sing-Along Blog.

7riggins.jpg
7 - Taylor Kitsch / Tim Riggins
Le demi dieu

S'il est assez bas dans le classement alors que c'est tout de même un demi dieu, c'est que la saison 2 de Friday Night Lights m'a déçue. Et j'ai à peine entamé la saison 3, mais je ne doute pas que Tim Riggins aura une place dans le bilan 2009...

6doctor.jpg
6 - David Tennant / The Doctor
Just the Doctor

Lui aussi est un peu bas dans le classement, quand on y pense... alors qu'il aurait certainement figuré dans le top 3 de 2007 ! C'est que si je suivrais toujours le Docteur aux confins du temps et de l'espace, Ten m'a un peu fatiguée cette année.

5hunt.jpg
5 - Philip Glenister / Gene Hunt
Le charisme

Oui, Gene Hunt. Pourquoi si haut ? Parce qu'il a beau ne vraiment pas être un canon de beauté, il a beau être misogyne, brutal, homophobe... Gene Hunt est tout à fait irrésistible. J'ai regardé cette année la première saison de Ashes to Ashes, série qui n'aurait pas été la moitié de ce qu'a été Life On Mars sans le terrible Gene Hunt.

4robin.jpg
4 - Jonas Armstrong / Robin Hood
Le charme

Je ne m'attendais pas à autant craquer pour Robin des bois, héros irréprochable, et qui n'est dans cette série, quand on y pense, qu'un petit branleur. Mais je sais pas, je trouve son arrogance irrésistible. Robin Hood était une des bonnes surprises de l'année.

Et on entre dans le top 3...

3armitage.jpg
3 - Richard Armitage
No comment

Un autre rescapé de Robin Hood. Et comment oublier Guy of Gisborne ? Le personnage sexy, pathétique, sombre, touchant... et Richard Armitage est vraiment très beau. En le découvrant dans North & South, je suis définitivement tombée amoureuse. Thornton est juste magnifique. Et quelle voix putain !

2miroku.jpg
2 - Akanishi Jin
Guilty love

Akanishi Jin aura sa place dans le top 3 de n'importe quel classement que je ferai, comme ça c'est dit. Ceci dit cette année, j'ai l'excuse d'avoir regardé son dernier drama, Yukan Club. Drama moyen, performance d'acteur médiocre mais que voulez-vous, je suis une faible femme. J'en ai profité pour me refaire Gokusen 2, Anego et Xmas Nante Daikirai. Tous ses dramas, quoi. Comme je le ferai tous les ans, j'imagine. C'est plus fort que moi.

1miura.jpg
1 - Miura Haruma
Le coup de coeur de l'année

Lui, je me l'explique à peine. Je fantasme même pas sur lui, je trouve même pas que c'est l'acteur le plus talentueux qui soit, mais je sais pas, il a un truc. Mon coeur a complètement fondu pour Kazama Ren, et j'ai enchaîné tout ce que Miura Haruma a fait, même là où il a 15 ans, là où il est blond, là où il est pathétique, là où c'est pas sous-titré, tout en l'aimant toujours autant... Pourquoi ? Peut-être que 2009 m'apportera la réponse...

02 janvier 2009

Est-ce que je fais un bilan ?

Je vois poindre sur tout un tas de "blogs séries" des bilans 2008 et ça me donnerait bien envie de faire le mien si seulement j'avais pas oublié tout de l'année qui vient de s'écouler. Ou si seulement j'étais moins feignasse et que j'essayais de me rappeler ce que j'ai vu cette année...

Bon, les trucs faciles :

- selon mon "à propos", j'ai créé ce blog il y a un an parce que je voulais d'un endroit pour causer Doctor Who donc j'ai a priori commencé l'année 2008 avec une passion dévorante pour le Docteur... Je ne dirais pas que cette passion s'est éteinte mais disons qu'elle s'est transformée en un amour plus raisonnable. La saison 4 m'a ravie et m'a déçue à la fois, l'épisode de Noël pareil, et ça mériterait d'être développé mais :

- je n'ai pas été très régulière dans mes posts : à certains moments je regardais trop de séries pour avoir le temps de me poser et d'en parler, à d'autres, je n'en regardais plus. Mon silence de plus de deux mois est dû à cette dernière raison. Mais comme avec tout chez moi, ça vient ça va.

- selon mon layout actuel, et maintenant ça me revient, je suis retombée dans le chaudron Gokusen cette année, à cause de la troisième saison. Et de Gokusen, je suis revenue aux dramas japonais. Maintenant que j'y pense, une série de cette année m'a particulièrement plu : Yasuko to Kenji. J'en ai vu d'autres, mais ça ne semble pas remonter à la surface de mes souvenirs. Et je suis actuellement en train de regarder Bloody Monday, j'en reparlerai.

Après ça devient dur. Je devrais changer de bannière, mais au moment où j'écris ce bilan tout anarchique, rien ne m'excite assez pour mériter un layout. A la rigueur :

- ces derniers jours, Supernatural, dont je ne suis toujours qu'à la deuxième saison, m'enthousiasme assez : ça pourrait devenir quelque chose.

- j'ai croisé la semaine dernière Tim Riggins au détour du premier épisode de la troisième saison de Friday Night Lights : il est toujours aussi irrésistible, je me vois bien retourner à Dillon...

Bon, tout ça, c'est que des trucs récents, je n'arrive vraiment pas à me souvenir de ce que j'ai suivi cette année... beaucoup de séries anglaises, je crois... je me suis refait l'intégrale Buffy (tiens, il faut que je termine Angel !)... euh, de toute façon, la catégorie "archives" du blog est là pour ça, non ? Et au fond, je ne suis pas une blogueuse assez rigoureuse pour mériter le droit de faire un bilan... Ou un bilan des beaux mecs de l'année ? Ca se pourrait se faire... je rassemble le matériel visuel et je reviens !

En attendant, j'ai en fait quelques souhaits pour l'année qui vient :

- je souhaite que la qualité des épisodes de Doctor Who compense la (non-)quantité,

- j'aimerais que l'épisode spécial de Gokusen 3 soit bon et/ou centré sur Kazama,

- je voudrais arrêter le temps pour pouvoir à la fois me refaire ce que j'ai déjà vu (Dark Angel, Sex & the city, Gokusen 2, Gilmore Girls...), combler mes lacunes (Six Feet Under, Sur écoute, Twin Peaks...), continuer l'innombrable quantité de séries que j'ai commencées (Merlin, The OC, Friday Night Lights, Rookies, The Sarah Connor Chronicles...) et entamer du nouveau (Dollhouse, True Blood, Kami no Shizuku...).

Et aussi : Dieu des séries, s'il vous plaît, faites qu'Akanishi Jin ait un drama cette année. Il ne le mérite peut-être pas, mais moi si. Non ?

aj.jpg

06 avril 2008

Oh god

Ca fait plus d'un mois que je n'ai écrit aucun article, et ce n'est certainement pas parce que je ne regarde plus de séries, bien au contraire : ce serait plutôt que j'en regarde tellement que je n'ai pas le temps d'écrire dessus. Et ça fait plusieurs fois que j'ai eu l'envie de commenter ici tel ou tel point d'un des nombreux épisodes que j'ai regardés dans la semaine, mais je laisse passer le temps, et l'envie part avec.

Où je veux en venir ?

Eh bien j'aurais voulu parler de Friday Night Lights, dont l'épisode 2x13 m'a brisé le coeur.

De la première saison de Ashes to Ashes.

Il y avait le Robin Hood de la BBC : je me suis fait les deux saisons trop vite pour avoir le temps d'écrire une ligne dessus.

J'ai regardé dernièrement mon premier épisode de NCIS.

J'ai commencé Battlestar Galactica et j'avais un coup de gueule à pousser concernant l'insipide Lee Adama.

J'ai fini la saison 2 de Torchwood et j'aurais pu laisser échapper ici mon désespoir.

Enfin bref, vous voyez le topo : après un mois de silence radio, je voulais aborder toutes ces séries et je ne voulais surtout pas rempiler sur un post d'hystérie whosienne. Parce que c'est ce que je vais faire. Enfin pas tout à fait.

366384016.jpg

Je ne vais certainement pas vous spoiler sur le premier épisode de la saison 4, diffusé hier soir sur la BBC. What's the point ? Et je ne vais pas me lancer dans une éloge aveugle de l'épisode, parce qu'il m'a mine de rien paru assez faiblard. Beaucoup beaucoup de moments que j'ai aimés, mais pas un ensemble globalement jouissif. Oui, je sais encore être objective. Donc où est l'hystérie whosienne ? Wait for it...

OH GOD. 46E MINUTE.

Ca fait plus d'un mois que je n'avais rien posté et j'ai pourtant regardé un nombre hallucinant d'épisodes d'un grand nombre de séries depuis. Mais je ne suis pas encore tout à fait guérie : pour l'instant, il n'y a encore qu'un épisode de Doctor Who capable de me mettre dans un état pareil.