Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2012

Once more, with feelings

pols.jpg

Personne ne s’en souvient, mais c’était la première bannière du blog, il y a presque cinq ans. Et avec elle, retrouvées dans les archives visuelles de Hautetfort, ces quelques images, qui illustraient les différents modules de navigation :

archives.jpgcats.jpglinks.jpg

Et aujourd’hui, il n’y a plus rien. Surtout pas de nostalgie dans mes propos, mais une constatation frappante : « qu’est-ce qui n’est pas vraiment nécessaire et que je peux enlever ? » semble avoir été la question qui a présidé à l’élaboration de ce nouveau décor. Il n’y aura plus rien à enlever lors de la prochaine rénovation, si ce ne sont les deux égo-phrases que j’ai ajoutées pour meubler.
J’ai gardé le concept des visionnages en cours – ça aide terriblement ma mémoire défaillante – mais j’en ai fait une page, ne supportant plus cette colonne interminable qui me narguait (en particulier Being Human, premier de la liste que je n’arrive décidément pas à continuer).
Il y a toujours cette page d’aide à la navigation, pour ceux qui penseraient encore que je ne suis pas une spécialiste de l’obsolescence, de l’engouement temporaire.
Faith est pour le moment à l’honneur, la série étant malgré tous ses défauts celle que j’attends avec le plus d’impatience chaque semaine.

2038364104.jpg

Écrit par Saru dans Layout | Lien permanent | Commentaires (1)

07 novembre 2010

It's raining on the moon !

Je tiens ce blog depuis presque trois ans, et je me demande combien de posts de ce genre j'ai écrit. Vous savez, les posts "oups, pardon, j'ai été absente pendant quelques mois, j'avais oublié cet endroit, mais me revoici !" (Et ça va de pair avec la stupéfaction - et l'émotion ! - de voir que malgré tout il y a des gens qui continuent à venir... combien de fois vous ai-je dit "merci" ?)

Le pire, c'est que je ne disparais jamais parce que j'arrête de regarder des séries. Je disparais rarement parce que je n'ai pas accès à un ordinateur. Je ne sais pas pourquoi je disparais. Parfois parce que je suis en train de créer un autre blog, ailleurs. Qui ne dure jamais bien longtemps, et je reviens toujours ici. Donc, peut-être que la question la plus importante n'est pas "pourquoi je disparais ?", mais "pourquoi je reviens ?" C'est ici, mon blog le plus durable. C'est celui-ci que j'aime redécorer à l'envi - ça faisait longtemps qu'il n'avait pas été aux couleurs de Doctor Who ! C'est ici que j'ai eu les échanges les plus intéressants, que j'ai croisé des gens dont je continue de suivre les blogs malgré mes hiatus. D'ailleurs, c'est peut-être ces mêmes gens qui me font revenir à chaque fois : leur énergie indéfectible à découvrir, à partager, me donne envie de les suivre, de me remettre dans la danse. Voilà, quoi. C'est limite larmoyant.

Bien sûr, je ne vais pas faire de promesse. J'ai beau, aujourd'hui, avoir l'enthousiasme flamboyant, qui sait ce que me réserve demain ? Bon, demain, je sais, c'est la suite du meme, dont j'ai d'ailleurs préparé la fin à l'avance, incroyable, je sais ! Mais qui sait ce que me réserve la semaine prochaine ?

Écrit par Saru dans Layout | Lien permanent | Commentaires (6)

17 janvier 2009

Nouveau layout : Eita

Le verdict est tombé, ce n'est ni Tim Riggins, ni l'un des frères Winchester (je n'ai pas cédé à la pression populaire !)^^ ni l'un de mon top 10 2008, je vous demande d'accueillir Eita.

Alors c'est vrai, il débarque de nulle part. Je crois n'en avoir jamais parlé sur ce blog ni ailleurs non plus, ça fait un bail que je n'ai pas vu un drama dans lequel il jouait... à la rigueur, il a une actu puisqu'a commencé au Japon le drama Voice (avec Ikuta Toma ♥, donc je jetterais certainement un oeil). Mais non, je suis juste tombée sur de belles photos de lui et comme rien ne fait particulièrement battre mon coeur en ce moment, je me suis dit "pourquoi pas ? en attendant..."

Eita est un acteur que j'ai toujours aimé : il était génial dans Nodame Cantabile, il était drôlement beau dans Tokyo Friends, sinon, dans Unfair, dans Sapuri, toujours charmant, toujours impeccable... Je crois que je vais aller creuser dans sa dramagraphie !

Écrit par Saru dans Layout | Lien permanent | Commentaires (9)

21 juin 2008

Revoilà Kazama !

Si les aventures capillaires de Kazama Ren vous intéressent, permettez-moi de vous signaler cette effroyable information : les barrettes sont revenues dans l'épisode 5 et suivants ! Mais ce qui est en réalité tout à fait insoutenable dans cette histoire, c'est que importe. Je vous l'avais bien dit que je m'attacherais au-delà du raisonnable.

Qui ne se souvient du passé se condamne à le revivre, à ce qu'on dit. Eh bien jusqu'à récemment j'avais occulté de ma mémoire le fait que j'avais été jusqu'à visionner, l'année dernière, des concerts et clips de KAT-TUN (sans couper le son, en plus ! la honte...). Si je m'en étais souvenu, je n'aurais pas remis Gokusen 2 dans mon lecteur DVD.

A la lecture de ces mots, chers lecteurs, vous avez certainement tout de suite deviné la suite : la spirale infernale.

Oui, un épisode de Gokusen 3 par semaine n'est pas suffisant. Alors oui pour passer le temps je me suis fait le deuxième épisode de Gokusen 2, une énième fois. Et puis le troisième, tant qu'à faire... C'est génial, Hayato est grand, mais frustration : ça ne sera jamais que les mêmes épisodes, encore et encore... Je veux du nouveau Jin !!! Alors oui, je décide de me remettre à Yukan Club : bizarrement, le deuxième visionnage du premier épisode est beaucoup plus savoureux que le premier. Alors oui, je vais regarder la suite... mais elle est tellement longue à venir ! En attendant, et si je regardais Real Face ? Qu'est-ce que cinq petites minutes, en souvenir du bon vieux temps ? Ah mais tiens, KAT-TUN, ils ont fait de nouveaux clips depuis mon absence ! Et si je les regardais ? Hmm... miam ! Aïe, beurk, oh mes yeux, mon dieu mes oreilles ! Bon, je me refais Real Face. Bon, Yukan Club, c'est pour quand ? Allez, juste un petit concert de KAT-TUN ?

Ce que j'écris n'a aucun sens ? C'est que ça y est, j'ai basculé de l'autre côté. Akanishi Jin, la rechute.

En attendant, c'est Kazama que j'affiche. Parce qu'il a beau n'avoir pas la moitié du sex-appeal d'Hayato, il en reste totalement craquant, et en affichant Jin sur mon blog, je ne pourrais plus me regarder en face : bonjour la régression ! (Non mais sa petite photo dans la colonne de gauche, c'est pas de la régression, c'est un hommage !)

Écrit par Saru dans Layout | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : gokusen 3, gokusen 2, yukan club

06 février 2008

Sonic what ?

Si j'avais su tous les bénéfices que peut apporter la colocation, j'aurais signé plus tôt ! Hier soir, en rentrant du boulot, m'attendait sur la table...

1646d63af088d33ea4b647ea31de0b30.jpg

Non, pas le Docteur (pour mon anniversaire ?), mais presque aussi précieux : un sonic screwdriver !

b690f37108e5297f0f95048ac7970600.jpg

Je l'ai baladé dans ma poche toute la journée, l'exhibant avec fierté à des collègues peu compréhensifs, mais peu importe, j'ai un sonic screwdriver, et même qu'il s'allume !! Merci Kappa !

Dans un autre registre, un nouveau design, tiré de l'épisode The Girl in the Fireplace, un des meilleurs épisodes de la série, alliant une intrigue tortueuse comme je les aime entre passé et futur et une histoire d'amour belle et déchirante.

Écrit par Saru dans Layout | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : doctor who