Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 février 2012

Sherlock Holmes, moi et France Culture

Sous mes yeux ce matin, une tragédie. Une collègue dont je partage l'open space, adepte de séries, n'a pas encore eu l'occasion de se poser devant le dernier épisode de Sherlock. On écoute souvent France Culture en bossant, et vers 11h40, elle enlève soudain ses écouteurs et me lance un regard choqué. La chronique quotidienne d'Alexis Ipatovtsev (dans Culturesmonde) vient de lui révéler la fin de la saison 2. Sans avertissement, la chronique s'ouvre par la bande sonore d'une scène cruciale de l'épisode 3. Il n'est même pas question d'évoquer le récit bien connu de la nouvelle de Conan Doyle ou de s'attarder sur une série déjà diffusée en France, il s'agit bien d'un spoiler pur et simple. Vous pouvez écouter ce spoiler ici et convenir avec moi que c'est simplement inadmissible.

1666578848.jpg

Coup de gueule mis à part, ce fut un plaisir d'entendre parler de Sherlock à la radio et un réel bonheur d'entendre un instant, au milieu d'une journée de boulot, la voix de Benedict Cumberbatch.

Bref, cette longue introduction superflue pour signaler que je me lance dans le challenge Sherlock Holmes organisé par Filipa : je lirai ou relirai cette année les romans et nouvelles holmesiens d'Arthur Conan Doyle et puisque c'est légèrement hors sujet par rapport à mon propos ici, j'ai ouvert une page dédiée. Accessible via ma colonne droite (où le sourire d'Hardison illumine votre journée, vous avez vu ?). Le challenge se tiendra par là-bas, mais si l'envie me vient d'établir des parallèles entre livres et série, je ne me retiendrais pas d'écrire un billet par ici.

Écrit par Saru dans La minute fangirl | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sherlock

21 janvier 2012

La minute fangirl | Leverage & Doctor Who

Avant mon prochain bilan de Flower Boy Ramyun Shop, prenons une minute pour révérer la glorieuse série qu'est Leverage. Je vous avais déjà fait le coup il n'y a pas si longtemps, folle amoureuse que je suis d'Alec Hardison et de ses références à Doctor Who.

Saison 4, épisode 17. Non contente de nous offrir une scène de voyage dans le temps – bien sûr fantasmée par la merveilleuse Parker, obsédée par l'existence potentielle d'une machine à remonter le temps –, la série se frappe de mettre en musique de fond un vieux générique de Doctor Who.

866867714.jpg

La scène complète est ici, pour les anglophones. Et, la vidéo le montre aussi, mon bonheur ne s'arrête pas là : Parker, interloquée par l'accoutrement d'Hardison, lui demande ce qu'il porte. Un nœud papillon bien sûr, parce que les nœuds papillon, c'est cool.

Je suis nulle en gif, mais puisque c'était la minute fangirl (tiens, et si je baptisais pour l'occasion une catégorie à ce nom ?), j'ai immortalisé ce moment d'anthologie.

2774081769.gif

Bowties are cool.