Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 août 2009

Eric-obsession, part III : Viking God of War

Allez, courage, il n'y a plus que deux épisodes de True Blood : après, je vous lâche avec Eric. Mais pour le moment, je n'y peux rien, il m'inspire.

TB-VikingWarGod.jpg
Jag såg dig på slagfälten igårnatt. Jag har aldrig sett någon strida så som du.
I watched you on the battlefield last night. I never saw anyone fight like you.

Crédits : captures d'écran - texture - flammes - suédois.

28 août 2009

Mad Men versus Gossip Girl : annulons toutes les bonnes séries !

Pas de Eric dans True Blood, épisode 10, saison 2 : triste semaine. Mais, pardon, ce n'est pas du tout l'objet de ce post. A part True Blood et Photoshop, mes jours de sériephile sont actuellement partagés entre la première saison de Mad Men et la deuxième de Gossip Girl. Et j'essaye de terminer la saison 4 de Lost, mais j'ai du mal à voir plus d'un épisode par semaine, voire toutes les deux semaines.

Mad Men, c'est très chouette, j'y aime à peu près tout. Pire, je n'y vois pas un truc que je n'aime pas. Et pourtant, rien ne me pousse vraiment à passer d'un épisode au suivant. Si ce n'est ma résolution d'aller au bout de ce que je commence.

Gossip Girl, ce n'est pas vraiment très chouette. Beaucoup de choses m'y insupportent, beaucoup de choses me font lever les yeux au ciel. Mais je peux enchaîner deux épisodes avec plaisir, parce que c'est fun et léger, et c'est tout ce que je cherche à la fin de la journée.

gossipgirl-ny.jpg

J'ai tout de même adoré toutes les scènes de l'épisode 10 qui se jouaient sur fond deKings Of Leon.

Lost... ça a beau être une série intrigante, pleine de mystères censés plonger le spectateur dans le tourment des questions existentielles, je crois que je n'ai jamais regardé que pour Sawyer. Mais maintenant que je m'en suis détachée... bon, j'adore Desmond. Mais je déteste Jack, Kate, et les autres me laissent assez indifférentes. Alors je m'en foutrais presque de savoir ce qui se passe, sur cette île.

Et True Blood, parlons-en quand même, de True Blood ! Eric, j'en suis folle, on a tous compris ça, mais je ne suis même pas sûre d'aimer cette série ! Saison 2, cliffhanger de l'épisode 8... argh ? Même pas. Je veux seulement voir Eric, le suspens ne m'atteint pas. Rien à faire du pied de la fin de l'épisode 10. Pourtant, je crois que j'ai apprécié cet épisode. Mais cette série, aussi, elle brouille les pistes ! Comment peut-on faire des trucs aussi ridicules que toutes ces scènes avec Jason à côté de ces scènes hyper sérieuses sur Tara et que l'un comme l'autre tiennent très bien la route ?

Bref, je pourrais faire de ce post une intense réflexion sur le subjectivité, mais bon, ce n'est pas mon point fort, la sérieuse analyse. Je suis  seulement consternée envers moi-même. Alors quoi, même si Mad Men est très chouette et que Don Draper (que j'adore, d'ailleurs) est beau et mystérieux à souhait, il ne touche pas assez ma fibre fangirl pour que je fasse de la série ma priorité ?! Pathétique ! Après ça, comment pourrais-je me plaindre quand une super série se fait annuler ?

madmen-betty.jpg

Ca doit être la seule scène de la saison 1 qui m'a fait me dire "Je veux la suite. Tout de suite." J'adore Betty.

23 août 2009

True Blood : Eric-obsession, part II

Maintenant que j'ai trouvé une raison d'être à cette pas si bonne série qu'est True Blood, je suis à fond dedans. Et si je disais que l'épisode 2x09 m'a bouleversée, j'aurais peur de faire dans l'euphémisme. Et pas envie de faire dans l'hyper-émotivité en écrivant une review, j'ai préféré photoshoper.

 

TRUE BLOOD - SPOILER 2x09

 

Crédits : captures d'écran - police d'écriture - brosse Photoshop - texture - suédois.

-----

Et parce que le titre de ce post est "Eric-obsession" et parce que je compatis à la frustration de lecteurs qui passeraient par ici en s'attendant à du fangirlisme, une petite capture pour la route :

eric-dos.png
Je crois n'avoir pas dit dans ma déclaration d'amour précédente que j'avais un goût prononcé pour la musculature d'Alexander Skarsgård. Voilà, c'est dit.

17 août 2009

Attention pleurnicharde

J'ai horreur de pleurer. Je suis pour le rire, la légèreté, et on aura beau toujours plus primer les performances dramatiques, trouver tel film suprêmement beau car tellement tragique, moi, si on me promet des larmes, je passe mon chemin. Ah, le problème, c'est ces histoires qui mélangent tellement bien les deux, qui vous tombent dessus quand vous ne vous y attendez pas. Beaucoup de séries, où on pleure et on rit avec les personnages.

J'ai regardé un truc, aujourd'hui, et j'ai cru que je ne m'arrêterais jamais de pleurer. J'en parlerais peut-être quand je m'en serais remise, mais ça m'a fait réfléchir aux scènes de séries qui m'ont brisé le coeur. Laquelle m'a tiré le plus de larmes ? Je serais bien en peine de faire un top 5, vu que spontanément, je ne m'en souvenais que de deux.

Buffy, Acathla 2. C'est la première qui m'est venue en tête. A l'époque, j'étais jeune et émotive et pendant de nombreuses années, j'ai cru qu'aucune scène ne serait aussi déchirante que celle où Buffy tue d'un coup d'épée Angel qui vient à peine de retrouver son âme.

Et puis Doctor Who, Doomsday. La scène de la plage. Avec la musique qui va bien. Moi je dis que tous ces scénaristes, réalisateurs & co sont des sadiques.

doomsday.jpg

Je crois que la fin de la saison 4 m'a aussi vu m'effondrer. Complètement.

Le truc, c'est qu'une scène tragique (j'avoue que les scènes de bonheur me font rarement verser une larme !) est vue tellement subjectivement !  Je repense à un moment de Californication, qui m'a un peu bouleversée. Un truc pas marrant du tout, mais qui n'est pas du tout traité ainsi. Je crois que là, c'est ce décalage qui m'a émue, et je ne saurais pas dire si c'était conçu pour provoquer cette émotion ou si le problème venait de moi. Il suffit de si peu, et de tellement en même temps : l'écriture, l'interprétation, la réalisation, la musique, l'attachement au personnage, l'état d'esprit du spectateur... Je déteste pleurer mais quand ça arrive, j'admire autant que je maudis ces sadiques de l'ombre.

J'avais déjà parlé de Doyle, dans Angel. Il y a Torchwood, aussi, qui relève du pur sadisme. Et puis Supernatural, l'atroce dernier épisode de la saison 2.

allhell.jpg
Ce qui est rageant, c'est que je pense qu'après cet épisode traumatisant, Supernatural n'a jamais fait aussi bien à mes yeux. Mais j'ai horreur de pleurer, pourtant !!!

16 août 2009

True blood, ou comment rater une première saison, ou pourquoi Eric aurait dû se couper les cheveux bien plus tôt

Je crois que Bill Compton est le pire vampire qu'il m'ait été donné de voir sur mon écran. En comparaison, Edward Cullen est une rock star. Pourtant, je me retrouve aujourd'hui à attendre l'épisode 9 de la deuxième saison avec un semblant d'impatience. Curieux rebondissement...

Déjà, je sais à peine pourquoi j'ai continué, six mois après ma découverte horrifiée de cette série. J'ai des pistes. Il y a sûrement ma toute nouvelle résolution de finir ce que je commence (submergée par le nombre incroyable de séries que j'ai commencées, je me suis fait la promesse solennelle de ne pas en commencer de nouvelle tant que je n'en aurais pas fini un nombre raisonnable). Et je suis tombée sur ce making of du générique, tout à fait passionnant, qui m'a donné envie de m'y repencher. Et peut-être aussi mon récent amour pour un autre vampire sudiste qui m'a laissée frustrée, ou les 38°C ambiants actuels qui me rapproche des habitants de Bon Temps...

Je n'ai pas complètement changé d'avis sur la série : Sookie, Bill et leur histoire érotico-romantique, oh-mon-dieu ça me donne des envies de suicide. Mais j'ai révisé mon opinion sur les autres personnages : Tara m'est devenue plus touchante, j'ai fini par reconnaître que Lafayette était irrésistible et Jason, aussi stupide qu'il reste, a enfin eu des intrigues intéressantes.
Et puis, j'ai rencontré Eric. Je n'en reviens d'ailleurs toujours pas qu'en me vendant cette première saison, personne ne m'ait parlé d'Eric.

-----

J'avoue que sa première apparition n'a aucunement suscité mon intérêt.

E-firsttime.jpg

Les cheveux longs, sans doute. Et le fait qu'à l'épisode 4, j'étais encore en plein rejet de cette série.

De sa deuxième apparition, je ne me souvenais même pas (vive les revisionnages pour captures d'écran !) :

E-bath.jpg

Franchement, est-ce que c'est pas un peu frustrant, dans une série où tout le monde se fout à poil, de ne voir d'Eric que ses pieds ?! Bref.

Je crois que la première chose qui m'a fait aimer Eric, c'est son impassibilité en toute occasion. Quand son associé Longshadow attaque Sookie et se fait liquider par Bill, par exemple. Son air de s'ennuyer à mourir dans de pareilles circonstances me fait trop rire.

E-bored.jpg

Et puis à un moment, je réalise qu'il est grand. Très grand.
Et qu'il a drôlement la classe.

E-big.jpg

Et puis ça arrive. Je suis en train de regarder l'épisode 10 quand je me prends soudain en flagrant délit de mettre pause et de faire une capture d'écran.

E-trial.jpg

Je ne sais pas ce que c'était. Peut-être le premier semblant d'émotion qui s'affiche sur son visage. Mais ça y est, Eric Northman m'a accrochée.
Et ce n'est pas la saison 2 et son hilarant début qui va me faire décrocher. (Pardon, pour moi la saison 2 ne commence pas par l'horrible meurtre dans la voiture !)

E-sifflote.jpg

Très élégant, sifflotant, et prêt au massacre.

E-bloodinmyhair.jpg

- Is there blood in my hair ?

E-alittlebit.jpg

- Yeah, there's a little bit of blood there.
- This is bad. Pam is gonna kill me.

E-shorter.jpg

- This is a disaster. We'll have to go much shorter than I planned.
Yay !!! (Et j'adore Pam.)

E-newme.jpg

- It's the new me. You like?
Very very much !

E-great.jpg

Voilà, maintenant, Eric est beau. La clé d'une saison réussie !

-----

Et pour ajouter un peu de crédibilité à mon statut de sériephile, sérieusement, la saison 2 est beaucoup mieux. Qu'est-ce qu'on en avait à foutre des meurtres de pathétiques humains dans la première saison ? La disparition de Godric est tellement plus intéressante ! L'existence même de Godric est tellement plus intéressante ! Ah, Godric...

Godric.jpg

Non, sérieusement, l'existence de Godric, de la hiérarchie vampire, les liens entre un vampire et son maker, la guerre qui couve entre humains et vampires... tout ça est vachement prometteur.
J'aime aussi beaucoup Jessica, à la fois marrante et touchante. Et son éducation offre certaines bonnes scènes à Bill. Incroyable, je sais.

Jessica.jpg

Sookie peut aller se rhabiller.

Écrit par Saru dans Personnages | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : true blood

10 août 2009

Gokusen : l'épisode de trop

J'ai enfin regardé l'épisode spécial de Gokusen 3. Et j'avoue qu'entre-temps, mon amour pour Miura Haruma s'est émoussé. Bien sûr, j'ai eu l'occasion de constater dès le début de l'épisode, dans un flashback de baston torride, qu'il suffisait de peu pour faire battre mon coeur à nouveau. Mais la tragédie de cet épisode, c'est... son existence même, en fait. Je vous résume l'histoire, ça vous évitera de perdre 1h30 de votre vie.

Bien sûr que je suis dure. Trop dure, même, parce que le début est rigolo. Avec le plaisir qu'on a de retrouver nos vieux amis. On rigole encore un peu des éternels mêmes ressorts comiques parce que ça nous a sûrement un peu manqué, quand même.

Et puis il y a les choses vraiment drôles.

yamato.jpg

Et puis il y a Kazama. Il a perdu ses mèches et ses barrettes, mais c'est Kazama.

kazamalove.jpg

Par contre, il n'est pas content, parce que l'entreprise de déménagement qui s'était engagé à l'embaucher, lui et son ami flou dans le fond, s'est désisté. Et ça, c'est dur. En plus, il y a la classe des 2D qui ne respecte pas leurs aînés.

2D.jpg

Encore plus dur, le leader de la 2D est vraiment horrible. (Et je n'ai pas eu le temps de retenir son nom, donc je l'appelerai le branleur de la 2D.)

2Dchieur.jpg

Eh bien le branleur de la 2D, il traîne avec des méchants. Et il dit des choses méchantes. Alors la moitié de la 3D est obligée de le faire taire, lui et sa sale classe de branleurs.

Et comme la vie est trop injuste, la moitié de la 3D se fait expulser. Là c'est le drame, là c'est le schisme. Les autres 3D sont pas contents :

- Mais qu'est-ce vous avez-fait ?!

- Mais ils nous ont provoqués !!

- Mais c'est qu'une bande de branleurs !!

- Mais arrêtez de faire vos adultes !

- Mais c'est affreux, on devait finir l'année tous ensemble !!

Quelle tragédie.

schisme.jpg

Heureusement, Yankumi veuille au grain, ils se réconcilient, tout rentre dans l'ordre, et même que Yankumi, elle est trop forte, elle fait entendre raison au branleur de la 2D.

2DvsYankumi.jpg

Et le branleur de la 2D s'en va gaiement rompre tous liens avec ses amis gangsters. Qui étrangement refusent de comprendre son point de vue. Qui le tapent. Heureusement, les aînés veillent au grain. Et peu importe la remise des diplômes, vous ne voyez pas que ce petit branleur, c'était eux avant que Yankumi entre dans leur vie ?!

3Dcourt.jpg

Vite vite ! Ils sont sûrement dans un hangar/parking souterrain !

hangar.jpg

On ne veut pas se battre, on veut juste ramener la brebis égarée. Ah, vous voulez quand même vous battre, vous ? Allez-y, tapez-nous sur la gueule, on se défendra pas, on aime ça !

yankumicourt.jpg

Oh la la, on est mal au point, pourvu que Yankumi vienne à notre secours, comme à son habitude !

atashi.jpg

Ah, la voilà qui a défoncé le plafond ! "Atashi ?"

Allez, cool, on peut aller à la cérémonie des diplômes maintenant !

kazamagraduation.jpg

Trop émouvant.

Adieu, Yankumi. Et merci.

sequenceemotion.jpg

-----

Intrigue toute en originalité, n'est-ce pas ? Je vous ai épargné les tirades du grand-père, les Natsumi-sensei, les Baba-sensei, etc. qui, même si c'était sympa dans le drama (pas le grand-père, quand même !), là, trop c'est trop. J'ai fait avance rapide. Ca doit bien être la première fois que je fais ça, en trois saisons de Gokusen.

Mais vous croyiez que c'était fini ? Et non, à la rentrée, Yankumi retourne gaiement au lycée Akadou. Faire face à une nouvelle 3D. Et qu'est-ce qui l'attend ? Avouez, vous n'en avez pas la moindre idée, hein ?

mechantleader.jpg

Lui, il n'a pas l'air encore bien convaincu que Yankumi est merveilleuse ! Qui sait ce qui va se passer !

-----

Heureusement, Gokusen 4 n'aura pas lieu. Malgré toute l'abomination que constituent les suites, je ne pourrais jamais renier les deuxième et  troisième saisons. Je suis condamnée à les revoir au moins une fois ou deux dans ma vie, je le sais. Mais cet épisode spécial-là, il était de trop. J'aurais cru attendre avec impatience le film qui va clôturer tout ça, avec le retour d'Odagiri Ryû et bien d'autres. Comme quoi !

Allez, le meilleur pour la fin : vous voulez savoir comment ils étaient, les jeunes 3D ?

jeunehonjo.jpg
jeuneyamato.jpg
jeunekazama.jpg

Écrit par Saru dans Presque une review | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : gokusen 3

08 août 2009

La mauvaise fin de saison de Bones

Je viens de voir le trailer pour la saison 5 de Bones, et je suis soulagée. Parce que les scénaristes auraient difficilement pu faire pire, en matière de cliffhanger de fin de saison.

L'épisode en lui-même était plutôt marrant - Bones dans un univers alternatif - et a permis de regrouper tous les nouveaux personnages de la saison dans un seul épisode. Et je trouve que c'était une des forces de la saison 4, ces petits nouveaux. Apportant chacun une dynamique assez excellente avec le reste des personnages, Colin Fisher le dépressif et Clark Edison le sérieux me faisant le plus rire. Et pour des raisons de toute évidence subjectives, je suis assez fan de Vincent Nigel-Murray - ne serait-ce que son nom ! -, à l'accent dévastateur et Wendell Bray, au charme tout pareil.

wendell.png

Mais bon, scénaristiquement, l'univers alternatif n'avait à mon avis qu'un seul but : mettre Booth et Brennan ensemble. Ce à quoi je suis totalement opposée. J'entre d'habitude facilement en mode "shipper", mais pour Bones, pas du tout. (Je suis en revanche pour le couple Hodgins/Angela.) Mais vraiment pas. Alors cette histoire d'opération en épisode 25 (faut même pas me lancer sur l'histoire du bébé !), que j'ai vu comme une tentative ultra-cliché de faire se rapprocher les deux en période de crise, non merci ! Mais apparemment, on pouvait faire plus cliché. Je l'ai vue venir, mais j'y croyais à peine : une amnésie, les gars, sérieusement ?!

Écrit par Saru dans Presque une review | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bones