Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 juillet 2008

Dr Horrible's Sing-Along Blog

Ne gaspillez pas votre temps à lire cet article : foncez vers ce lien, c'est que jusqu'au 20 !

drhorrible.JPG

Bon, de toute façon, tout le monde a cliqué ; il n'y a plus personne pour lire à quel point cette websérie est passionnante, drôle et musicalement pas dégueu, N'EST-CE PAS ?

03 juillet 2008

Gokusen 3, épisode 10

Bouh, il va arriver malheur à mon Kazama chéri dans l'épisode final !! Pardon, j'voulais pas parler de ça mais les habitudes ont la vie dure, il me semblait normal de commencer un texte sur Gokusen 3 en parlant de Kazama...
Mais l'objet de mes préoccupations ce soir est... Ogata Yamato ! Oui, lui-même, le mélange raté entre Hayato (en moins beau) et Ryu (en moins cool).

vlcsnap-131802.png

Je commence à être frustrée. Jusqu'ici, j'en attendais pas grand chose : ça fait trois saisons que l'histoire est la même, mais ça me fait toujours un peu marrer et Kazama est toujours aussi oh so kawai ! Je demandais pas plus ! Et ce soir : cet épisode 10. Rien de flamboyant, rassurez-vous, mais l'épisode était centré sur Ogata. Et je me suis rendue compte qu'effectivement, c'était le dernier sur lequel il n'y avait pas eu d'épisode ! Hallucinant : c'est censé être le leader de la classe, le charismatique et le cool incarné mais les scénaristes ne se sont même pas donnés la peine de lui donner un peu de profondeur.
A Shin, on avait donné le mystère : Ogata, on n'en a rien à faire de rien savoir de lui. De Ryu, on avait fait un martyr. Pour la troisième saison ? Allez, si on donnait une dure vie de famille à Ogata dans l'avant dernier épisode, histoire de montrer rétroactivement que ce n'était pas un personnage tout vide ?
Non, non, non et non.

Attendez, je vais me prétendre scénariste deux secondes. Ogata a un père prof très strict, un frère modèle contre qui il ne pourra jamais faire le poids, et une tendance à se la jouer bad boy : alors forcément, ses parents finissent par divorcer à cause de lui. D'accord, ça casse pas des briques, mais on me donne ce postulat-ci de départ, et j'essaie de faire avec. Pauvre Ogata qui garde toute sa peine pour lui. Est-ce que ce serait pas mieux de montrer en privé sa famille qui vole en éclats dès le début de la saison et lui qui essaie de rester de glace, histoire qu'on éprouve un peu d'empathie ?

Autre suggestion. Quand ça commence à se voir, qu'il souffre le pauvre Ogata, Kazama (chéri) vient se taper l'incruste, essaie de le dérider... Est-ce que ce serait pas mieux d'avoir amené progressivement au fil des épisodes l'amitié entre les deux plutôt que nous avoir balancé ça sans qu'on y croie un instant ? J'dis ça, j'dis rien...

Je commence à être frustrée parce que, par bribes, entre les rêveries de Yankumi, les grimaces de Sawatari et les sourires de Kazama, j'aperçois des bouts d'intrigue qui auraient mérités d'être plus développés... Alors oui, Gokusen est une série à épisodes quasi indépendants mais est-ce que ça empêche pour autant une construction un peu intelligente ?

Eh, la baston du jour ne se passait ni dans un hangar désaffecté ni dans un parking : c'est pas cool, ça ?

Écrit par Saru dans Presque une review | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : gokusen 3