Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 décembre 2007

[Doctor Who] Time Crash

Je comprends assez bien l'anglais, mais quand je regarde un film ou une série, je mets généralement les sous-titres (quand c'est possible, en anglais) pour que rien ne m'échappe. Quand il n'y a pas de sous-titre, je m'en passe et c'est souvent l'occasion d'un bon moment d'auto-congratulation parce qu'à la fin de l'épisode, je suis toute fière d'avoir tout compris !

Eh bien David Tennant vient de me donner une bonne leçon d'humilité.

e8b7a6dba7e9f9a983161271de89af15.jpg

A priori la BBC organise chaque année Children In Need, une opération de charité, et cette année a été tourné pour l'occasion un mini épisode de Doctor Who : Time Crash. Une scène de quelques minutes qui peut s'insérer à la fin de la saison 3 sans influer du tout sur le cours de l'histoire puisque, s'il a été tourné après, sa fin débouche directement sur le cliffangher qui annonçait déjà l'épisode de Noël. Un petit bonus pour notre plus grand plaisir, en somme. Enfin, sauf que j'ai rien compris.

Bon, j'ai compris l'essentiel : le Tardis, dans un énième caprice, fait se matérialiser le cinquième Docteur sous les yeux du dixième. L'apparition est l'occasion d'un échange comique, entre Ten très amusé de se voir lui-même et Five indigné de l'intrusion de cet inconnu maigrichon dans son vaisseau. Et j'imagine que c'est un peu touchant, surtout pour les fans du Who Classic... "I loved being you" dit Tennant à un moment... Une des seules phrases que j'ai comprises. Parce que Tennant a un débit hallucinant, je ne l'avais jamais vraiment réalisé.

Il va falloir que je regarde la scène plusieurs fois. Pas très dérangeant, sachant en plus que c'est John Barrowman qui la présente...

Et qu'est-ce que ça me donne envie de me faire l'intégralité de la série, depuis les origines, et d'aller à la rencontre de tous ces autres Docteurs...

Écrit par Saru dans Presque une review | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : doctor who

Les commentaires sont fermés.